Accueil / Questions / Les grandes oreilles (NSA) enregistrent tout mais ce n’est pas nouveau

Les grandes oreilles (NSA) enregistrent tout mais ce n’est pas nouveau

nsa2406Depuis quelques, « on » reparle régulièrement des écoutes que réalise, le NSA, une administration américaine plutôt obscure.

Le premier scandale concernant des chefs d’Etat fut les écoutes du téléphone de la chancelière allemande, Angela Merkel (l’affaire remonte il y a environ 2 ans).

Et aujourd’hui, à lire la presse, les conversations téléphoniques de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy et de François Hollande auraient été (ou seraient encore) enregistrées.

Qui a-t-il d’étonnant à cela ?

Ce qui aurait été étonnant et qu’uniquement Angela Merkel fut la cible du NSA et pas d’autres chefs d’Etat.

Je pense qu’avec le NSA, la question qu’il faut se poser n’est pas qui ils espionnent, la liste serait trop longue, mais qui ils n’espionnent pas.

Et les dirigeants qui ne sont pas espionnés, sont probablement ceux qui n’ont pas de téléphones portables ou bien des téléphones hyper-sécurisés.

Mais, il n’y a rien de nouveau, le NSA et ses ancêtres ont toujours tout enregistré, pendant longtemps avec des antennes géantes en forme de cornée, d’où ce surnom des « grandes oreilles ».

Avec l’administration américaine, c’est maladif, il y a une peur permanente de l’autre, une espèce de paranoïa.

Et surtout depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale où ils se positionnent comme les gardiens de paix, les porteurs de la démocratie et je ne sais quoi d’autres.

Il paraît que le NSA enregistre toutes les conversations téléphoniques, tous les mails, tous les SMS,…. de tout le monde.

Bien entendu, si on enregistre mes conservations téléphoniques ou les vôtres chers lecteur, il ne risque pas d’y avoir un secret d’Etat ou cela est fort peu probable.

Mais lorsqu’ils enregistrent les conversations de nos chefs d’Etat, c’est plus problématique.

Si François Hollande a une conversation stratégique au sujet de la vente d’avions Rafale, il est préférable que les États-Unis qui commercialisent des avions militaires concurrents ne soient pas au courant.

Bien entendu, l’idée de ces écoutes part d’un bon sentiment, se protéger contre de potentiels ennemis.

Au départ c’était contre l’URSS au moment de la guerre froide et de la chasse aux communistes.

Et depuis les attentats du 11 septembre 2001, c’est la peur du terrorisme et là il peut prendre n’importe quelle forme. D’où cet espionnage tous azimuts.

Malheureusement, dans ce cas de figure, l’attaque ne vient pas spécialement de l’étranger. On a pu le constater avec l’attentat de Boston (à la fin du marathon) où ceux de paris au début de l’année.

Mais, aujourd’hui, la NSA se méfie de tout le monde, cette administration semble enregistrer de plus en plus d’informations aux États-Unis mais également sur leur propre sol.

Je me demande ce qu’ils en font et comment il traite tout cela.

Si l’enregistrement des conversations de monsieur toutlemonde est, dans la réalité, sans grande importance.

Par contre, si le NSA espionne véritablement les chefs d’Etat, là c’est ennuyeux, il faudrait que le Président des États-Unis s’en explique.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.