Accueil / Poésie / Le survol de l’aigrette

Le survol de l’aigrette

La blancheur de la pureté
contre le mystère de joncs frémissants
Un regard figé devant le vent
frémit dans ces plumes,
fines comme l’écriture de l’ange.

Puis un envol vide de présence,
Vapeur spectrale sans nom,
Au matin pâle sur des landes fumantes
abasourdies par ces lueurs de nuit
Secret de réserve
Cri de gigogne.

À propos Dominique Bar

Mon ego ne parle qu'à moi... CITATIONS FAVORITES Le destin, c’est le nom que nous donnons à la combinaison infinie et ininterrompue de milliers de causes emmêlées. Jorge Luis BORGES. À quoi reconnaît-on alors le véritable artiste? « L’artiste est son meilleur critique. S’il dialogue avec son œuvre, c’est un artiste ; s’il dialogue avec le public, c’est probablement un imposteur. ». Ernst Gombrich

Laisser un commentaire