Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Le sport joue un rôle important dans notre vie économique et sociale

Ce rôle a été révélé par une étude d’IPSOS qui a filtré dans la presse. Pendant le confinement l’attestation dérogatoire excluait toute pratique d’un sport collectif et limitée l’activité physique individuelle à 1 heure par jour.

Ceci a eu pour conséquence, d’interrompre le travail des clubs, institutionnels du sport tel que les fédérations ou les ligues, principalement la pratique du sport amateur.

Nombre de clubs de sport sont inquiets pour leur avenir, qui se trouvent pris dans un étau financier pour maintenir leur chaine de services et continuer leurs activée.

Par ailleurs, les conséquences sont potentiellement violentes pour toute la filaire événementiel, dans la perspective de grands événements sportifs internationaux.

Nombre de sports ont dû renoncer à des pratiques auxquels ils associent, santé, bien être, convivialité, 63% pour entretenir leur corps, 62% pour rester en bonne santé et 55% pour évacuer le stress.

La plupart des acteurs s’interroge sur la nécessité de loger à la même enseigne tous les sportifs, or il y a une hétérogénéité des pratiques dont les risques de contamination sont très diversifiés.

La pratique c’est fortement modelé par l’éventail des sports dit individuel, qui en 2019 représenté 72% des pratiques sportives totales.

Sur le plan social, il est important que le sport retrouve toute sa place comme vecteur d’intégration et de cohésion nationale comme secteur économique majeur, comme machine à produire du rêve et comme pratique essentielle pour des millions de Français.

Le sport est aussi une activité économique représentant 91 milliards d’euros, 112 000 entreprises et 440 000 emplois ;

Les associations sportives participent à la vie des territoires, du tissu social et fabrique du lien entre les gens, sportifs, supporter ou simple amateur.

Le rôle symbolique du sport ne doit pas être sous-estimé.

Booking.com

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.