InfosRéflexions
A la Une

L’Allemagne a programmé sa sortie du nucléaire et du charbon pour sa production d’électricité

Après avoir arrêté prématurément la moitié de son parc nucléaire, après la catastrophe de Fukushima au Japon, elle a décidé de tourner totalement la page du nucléaire en 2022, mais pour le charbon, ça sera plus long.

L’Allemagne est actuellement le premier producteur mondial de lignite, le charbon brun, exploité à ciel ouvert, le plus polluant de sa catégorie, alors qu’il assure 19 % de sa production énergétique et dont la filière emploi près de 50 000 personnes, qu’il faut indemnisé par le biais d’aides à la reconversion.

Le gouvernement fédéral a annoncé que des indemnisations seront versée aux ouvriers jusqu’en 2043, sans préciser leur montant, ni les conditions d’attribution.

L’un des principaux employeurs, RWE, qui a annoncé la suppression de 6 000 postes de travail d’ici à 2030, recevra 2,6 milliards d’euros, d’aide à la reconversion.

Ainsi, l’Allemagne concrétise sa sortie du charbon pour un coût estimé à 40 milliards d’euros de subventions à accorder aux industriels.

Après une nuit de négociation avec les régions, les Länder concernés, le gouvernement fédéral a confirmé l’abandon de cette source énergétique, pour pouvoir respecter son engagement de diviser par deux, d’ici 2030, ses émissions de gaz à effet de serre, par rapport à 1990.

Le télescopage des calendriers des deux sorties, du nucléaire en 2022 et du charbon en 2038 inquiète le patronat, qui juge trop tardif la date du premier rendez-vous du suivi de l’accord charbonnier, fixé à 2026 , dont dépend le versement des premières subvention, en l’avançant en 2023.

Ce pla n se heurte à l’opposition de l’extrême droite, présente dans les régions les plus affectées par le plan de reconversion.

En France, le gouvernement hésite à fermer les quatre dernières centrales à charbon, en les faisant tourner à minima, par crainte de manquer d’électricité en période de grand froid, alors que nos centrales nucléaires sont vieillissantes et que la mise en service de l’EPR de Flamanville est retardée, sans parler de l’arrêt de la centrale de Fessenheim, toujours en attente.

[amazon_link asins=’B07MV2XZ5P,B01EXWCPLC,B07JD48YCH,B00SSZAJUK,B07694QVYP,B07GSRX6TJ,B074VNMGZC,B07KXD2Q7G,B081DYL9KC’ template=’ProductCarousel’ store=’notresiecle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’85f73564-b25c-4f35-868d-62662770219d’]
Booking.com
Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer