Accueil / Tests Produits / L’Activité Pop de Withings : une montre connectée pas comme les autres

L’Activité Pop de Withings : une montre connectée pas comme les autres

pop02Withings est une marque connue pour ses objets connectés : balance, tensiomètre,… pour compléter leur présence, Withings propose une montre connectée mais vraiment pas comme les autres.

Il s’agit de l’Activité Pop.

Lorsque l’on m’a proposé ce test, je ne savais pas à quoi ressemblait cette montre, j’en avais entendu parler mais sans jamais l’avoir vue, même pas en photo.

Je fus étonné en découvrant cet objet, l’Activité Pop ne ressemble absolument pas aux montres connectées, qui ont toute un écran (généralement tactile) qui affiche des images, des icônes, qui ont des boutons. Des montres sur lesquelles on peut installer des applications.

En fin de compte de vrais petits ordinateurs au poignet.

Ici, rien de tout cela, l’Activité Pop ressemble à une montre très sobre.

Elle a un cadran avec 2 aiguilles (l’heure et les minutes) et une sorte de sous cadran avec une seule aiguille.

L’Activité Pop n’a même pas de bouton sur le côté pour la mettre à l’heure. Il y a un tout petit contacteur sous la montre, que l’on va actionner avec la pointe d’une pastille métallique fournie avec la montre.

Cette absence d’écran, consommateur d’électricité, permet à Withings de proposer une montre que l’on n’a pas besoin d’être rechargé. Elle contient une pile qui lui assure des mois d’autonomie et qu’il suffit de faire changer (une simple pile, comme n’importe quelle montre).

pop01Pas d’écran tactile, pas de bouton, et pourtant c’est une montre qui va se connecter à un smartphone Androïd ou iOS (iPhone).

La première chose à faire est d’installer l’application, puis de procéder à la connexion (en Bluetooth), entre la montre et le smartphone.

Comme toutes les autres montres connectées, elle n’est pas autonome, elle a besoin du smartphone pour se mettre à l’heure, transférer ses données,… Au poignet, elle donne l’heure et c’est tout (si, il y a l’autre aiguille, mais pas très utile).

L’Activité Pop va suivre d’elle-même ce que fait le porteur de la montre, de jour comme de nuit.

La nuit, il ne faut pas la retirer, elle va mesurer la durée et la qualité du sommeil. Il n’y a rien à enclencher, elle détermine toute seule que son propriétaire est parti se coucher.

Dans la journée, elle va compter les pas, savoir si on marche ou si on court.

Et, point très intéressant, elle est étanche (on a reproché à certaines montres connectées de pas l’être, l’activité Pop est une montre pour les sportifs) et elle peut être utilisée en nageant. Elle va déterminer la distance parcourue, le temps et les calories consommer. Comme pour le sommeil, pas besoin de lui dire qu’on est en train de nager, elle le sait.

De toutes les manières, l’Activité Pop doit se débrouiller toute seule, on ne peut pas communiquer avec elle. Elle n’a aucun bouton.

pop03Au départ, l’Activité Pop est déroutante, elle ne ressemble en rien aux montres connectées que l’on connaît.

Et puis, de prime abord il y a une déception, elle n’affiche rien (sauf l’heure), mais passé cette déception on se rend compte que cette approche est, au contraire, une bonne chose. Elle consomme peu de courant, donc on ne la recharge pas. On n’a rien à lui dire, elle sait ce que l’on fait. Et on retrouve toutes ses données de la journée (ou de plusieurs jours) dès qu’elle se connecte à son smartphone.

Sur la version iPhone de l’application, celle-ci communique ses informations à l’application Santé du smartphone.

Pour ceux qui privilégient le côté gadget, qui veut installer des tas de choses sur leur montre, passez votre chemin, l’Activité Pop ne vous plaira pas.

Mais pour ceux qui veulent avoir au poignet une montre légère et élégante (elle est proposée dans de nombreuses couleurs), qui leur donne une idée précise de leurs activités de la journée (marche, course, natation et sommeil) alors l’Activité Pop de Withings répondra à vos attentes.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*