Réflexions

La stupidité devient crasse

Au départ du début de son commencement, j’aurai pu être jaloux de ce jeune homme plus genre tu meurs.

Que d’inscriptions de messages sur ses différents réseaux sociaux où lui a pris le temps de s’inscrire et s’afficher en grand pour affirmer que oui autrement existe en grand.

Si j’avais eu quelque chose de ce genre ressemblant ou non, sans doute, sans hésitation j’aurai agi comme lui.

Mais, ce n’est pas une raison de n’avoir rien à dire pour ne pas participer à cette folle compétition du follower tout azimut.

L’un que je connais m’a fait prendre connaissance de la page sympathique de cette désormais vedette que mère Denis aurait adorée même si désormais elle serait plutôt arrière  si les as de la pub ne l’avait pas enterrée si tôt.

Alors j’ai pris le temps de parcourir ou plutôt lire tellement c’est intéressant.

Notre célébrité, en plus des encouragements sur son talent, ce qu’elle est, son droit de vivre sa vie, reçoit des joyeusetés engageant joliment sa mère dans un rôle qui aurait plus à notre illuminé puisqu’il s’agirait du trottoir d’en face.

Certains – ou certaines ? – s’intéressent même à ce qu’elle pourrait faire dans son lit.

Comme un matelas, elle absorbe dans son lit le flot de haine dont sont capables les inquiets, les aigris, les chacuns pour soi si t’es pas comme nous c’est que tu l’as voulu, les imbéciles, les fanatiques, les barbares et pas seulement à l’extrême droite.

Je n’ai qu’un seul mot Bilal Hassani : COURAGE !!! D’un ancien rouquin désormais jauni avec l’âge si ce n’est la décoloration chimique d’un ancien vert qui dit, à propos des migrants, que le problème en appel d’air n’est pas d’ouvrir les frontières, mais bel et bien d’avoir un niveau de pouvoir d’achat chez nous qui permet à n’importe qui arrivant pour vivre dans des camps accueillants de se prendre pour un nabab et le faire savoir à ceux restés au pays.

Alors, si l’on n’en veut plus vraiment, une seule solution avoir le même niveau qu’eux et ils nous foutront la paix.

J’y ajouterai aussi le climat et le non pillage de leurs richesses…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.