Accueil / Infos / La startup ContrôleTechniqueGratuit propose la gratuité du contrôle technique

La startup ContrôleTechniqueGratuit propose la gratuité du contrôle technique

À partir du 20 mai 2018, le contrôle technique va connaître un nouveau virage avec de nouvelles règles qui seront beaucoup plus sévères (129 défauts supplémentaires et 10 points supplémentaires à contrôler), ce qui va amener à l’augmentation inévitable de son prix.

Le marché automobile est un des plus dynamiques en France avec plus de 2 millions de véhicules vendus chaque année, et représentant le troisième budget des ménages français. Aujourd’hui, 65% des automobilistes jugent le coût du contrôle technique trop élevé. Et cela ne va pas en s’arrangeant puisque le coût annuel d’entretien d’un véhicule a augmenté en 2017 (hausse de 3 à 4,6% selon l’étude annuelle de l’Automobile Club Association). Cette nouvelle règlementation / augmentation du contrôle technique va impacter de plus belle le pouvoir d’achat des français.

Un modèle inédit…

La startup française, ControleTechniqueGratuit.com, apporte la solution en répondant à cette double problématique : comment faire bénéficier aux 40 millions automobilistes du contrôle technique gratuit, sans que cela se fasse au détriment du centre de contrôle technique ?

La réponse réside dans l’exploitation et la monétisation, à bon escient et en toute transparence, des données personnelles des automobilistes. Concrètement, le particulier souhaitant bénéficier d’un contrôle technique gratuit accepte de fournir des données basiques et peu impactantes mais à haute valeur ajoutée pour les industriels automobiles et ce en toute transparence via un questionnaire.

Ces données sont conservées dans un coffre-fort numérique et ne sont jamais transmises à un tiers sans le consentement de l’utilisateur.

…Où les utilisateurs reprennent le contrôle de leurs données

À l’heure où le sujet du traitement des données personnelles fait rage, ContrôleTechniqueGratuit offre un service innovant dans le domaine du VRM (Vendor Relationship Management) et permet à l’utilisateur de reprendre le contrôle sur la relation clients en maitrisant l’utilisation faite sur ses données personnelles.

La plateforme en ligne permet en effet aux utilisateurs de monétiser leurs données autour de l’automobile et de leur historique automobile et de bénéficier en retour de la gratuité sur le contrôle technique. ContrôleTechniqueGratuit exploite ensuite ces données pour les revendre à l’ensemble des entreprises qui interviennent dans le secteur automobile (concessionnaires, constructeurs, réseaux d’entretien, assureurs, etc.), leur permettant de mieux connaître leurs clients, leurs besoins et leurs attentes.

 Jonathan Habersztrau, fondateur de la startup ControleTechniqueGratuit.com déclare :

« Cette nouvelle réglementation va encore affecter le pouvoir d’achat des français. Rouler en sécurité ne doit pas être un luxe ou réserver aux plus aisés ! Nous avons imaginé une solution ouverte à tous et agissant en faveur du pouvoir d’achat des ménages les plus modestes ! Et sans léser le centre de contrôle technique, bien au contraire, puisque nous leur garantissons une prise en charge du coût du contrôle contre les données de l’automobiliste. Preuve que lorsque la data est mise au service de l’intelligence collective, elle peut avoir un impact positif sur la société et le pouvoir d’achat des français. ».

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.