Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

La réforme ne peut battre en retraite

Puisque le dialogue unilatéral repart en trombe sur la réforme des retraites permettez un discours pour enrichir un terrain que personne ne veut défraîchir.

Tout d’abord, accepter le principe qu’une bonne réforme donne plus à tout le monde sans prendre à personne.

C’est à dire sans injustice aucune.

Par ailleurs, le résultat actuel est la seule résultante des effets de l’arrêt de travail généralisé décidé administrativement.

Certes, l’état a verser à gogo des milliards d’entreprise et décidé de ruiner les caisses sociales en supprimant l’obligation légale de payer les cotisations correspondantes.

Malin aussi celui qui dit que taxer les riches, à partir d’un certain niveau où la richesse semble vraiment indécente au commun des mortels qui voit plus loin que le bout de son chemin, ne changera strictement rien  à l’affaire.

Et comme exemple de donner l’Isf transformé en Ifi qui fait que la surtaxation passe de 5 milliards les bonnes années à 2,5 milliards si l’on sait bien compter.

Moi, perso, je pense que c’est 2,5 milliards à aller chercher dans les poches des autres qui manifestement gagnent moins.

Décider un plafond de charges sociales pour les revenus c’est accepter de donner autant de moins au caisses de base.

A l’inverse, empêcher que les périodes chômées ne soient pas considérées comme cotisées c’est mécaniquement retarder la prise de sa retraite.

Évidemment, le patron trouvera toujours qu’il paye de trop ses salariés et qu’il veut donner lorsqu’il l’a décidé.

Ainsi, il fera tout pour moins payer considération que ce sont ses seuls deniers.

C’est à lui, à lui seul, qu’il appartiendrait de fixer la valeur travail.

Et si tu n’es pas content, sois-le de savoir que tu peux aller ailleurs trouver meilleure fortune.

Il y avait le populisme politique, le populisme syndical, le populisme financier, désormais, certaines parties décident qu’il y a populisme judiciaire car avant toute réforme, il faut bien savoir que la loi est décidée par le plus fort qui lâchera certaines miettes selon la force montrée par les plus faibles.

Booking.com
Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer