Techno.

La planète Mars a rendez-vous à Orléans

Chaque année, l’association du réseau européen d’astrobiologie (EANA), réunit des scientifiques venant de toute l’Europe et de plusieurs disciplines telles que la chimie, la physique, la biologie, la géologie, l’astronomie et les sciences humaines.

Pour 2019, c’est à Orléans, du 2 au 6 septembre que les 140 invités vont échanger sur leurs recherches.

Mais c’est bien Mars et la recherche de vie extra-terrestre qui seront à l’honneur avec la première sortie officielle du Rover de la Mission ExoMars 2020 ou tout au moins de sa réplique exacte.

Et ce n’est pas un hasard si c’est à Orléans que le rover est présenté en avant-première. Après plusieurs échecs, l’Agence Spatiale Européenne a demandé à André Brack du Centre de Biologie Moléculaire du CNRS d’Orléans et déjà grand spécialiste dans ce domaine de s’entourer des meilleurs chercheurs et de définir, à Orléans, un livre blanc sur la recherche de vie extra-terrestre et ainsi dessiner les contours des missions qui se succèdent depuis plus près de 20 ans.

Bio des intervenants :

André Brack est directeur de recherche honoraire au CNRS d’Orléans, où il a créé l’équipe d’astrobiologie qui étudie l’origine de la vie, son évolution précoce et sa distribution dans l’univers. Il est reconnu comme le fondateur de cette thématique en France. Il a présidé le Réseau européen d’astrobiologie, qu’il fonda en 2001. Il est membre d’honneur de l’Institut d’Astrobiologie de la NASA et président d’honneur de Centre-Sciences, le centre de vulgarisation scientifique de la région Centre-Val de Loire, qu’il fonda en 1990.

Frances Westall est géologue et, depuis 15 ans, directrice de recherche au Centre de Biophysique Moléculaire, CNRS, Orléans. Elle s’intéresse à la géologie de la Terre primitive, aux origines de la vie, les plus anciennes traces de vie préservées, et la recherche de vie sur Mars. Native d’Afrique du Sud, elle a travaillé au dans plusieurs pays au monde, incluant le NASA Johnson Space Center à Houston.

Frédéric Foucher est physicien, ingénieur de recherche CNRS dans l’équipe d’exobiologie du Centre de Biophysique Moléculaire (CBM) d’Orléans. Spécialisé dans l’étude des biosignatures, il travaille notamment sur l’analyse des plus anciennes traces de vie fossile et sur la préparation de la mission ExoMars 2020. Il est également responsable de la plateforme de microscopie à force atomique et de spectroscopie Raman du CBM.

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page