IdéesRéflexions
A la Une

La lutte mène à tout

J’ai eu à faire à une drôle de conversation. Alors que j’avais, au su de mon plein gré, partagé la photo ci-dessus, sur un réseau social bien connu, j’ai eu conversation écrite à ce propos.

Il faut dire que mon post était en soutien de cette personne.

Non pas à propos de sa position dans une élection qui pourrait prêter à discussion.

Non, pas pour la manière dont son entourage a demander à certaines personnalités d’intervenir.

Mais bien parce que Mlle April Benayoum a subi les foudres racistes et pour en rajouter, antisémites.

En effet, elle avait osé rappeler les origines de son père.

En réponse, l’un, qui au demeurant doit être charment dans sa ville sociale, envoie une info en forme de pub marketing d’une association appelant au boycott les produits israéliens et sociétés, pays soutenant Israël (le mot est lâché) dans son combat contre La Palestine.

Que l’on s’entende bien, je n’ai strictement rien contre les palestiniens et me suis toujours indigné du sort qui leur était réservé par un gouvernement ne cessant de répondre positivement à sa minorité ultra religieux de droite.

Je dis gouvernement car tous les gens d’Israël rencontrés m’ont toujours confirmé vouloir vivre dans la paix et la fraternité avec leurs voisins.

Et, si l’on voulait bien vouloir les entendre, ce conflit serait depuis longtemps terminé.

Chacun vivrait sur son territoire confirmé dans la paix et la fraternité.

Mais, ce post voulait dire aller plus loin.

De mon étonnement de sa présence, il m’a été répondu  «  En fait là il est question de boycotter tout ce qui provient d’israel (Palestine occupée) et malgré elle, cette jeune femme se retrouve au milieu de tout ça ».

Ainsi donc, cette personne croyant bien faire considère les jeunes filles défilant sur une estrade comme des produits… Justement, c’est là un de mes reproches à ce qui s’apparente pour moi au jeu de la foire d’exposition.

Mais si elles sont volontaires qu’elle fassent et moi je passe mon chemin.

Dommage, les reluquer m’irait assez bien, petit canaillou..

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.