Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

La France va enfin pouvoir expérimenter le cannabis à usage médical

Cette expérimentation devient maintenant possible grâce à un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale, le PLESS 2020 voté à l’unanimité à l’Assemblée Nationale, pour devenir effective l’été prochain, après son adoption définitive par les deux chambres du Parlement.

On estime à 300 000 le nombre de malades souffrant de douleurs que les traitements traditionnels n’arrivent pas à calmer, qui attendent avec impatience de pouvoir se faire prescrire des calmants à base de cannabis, autorisés dans 17 pays de la Communauté européenne.

L’été prochain, quelques 3000 patients, soit un sur cent, vont tester pendant 2 ans l’usage de cannabis en ayant accès à sa substance active sous forme de tisane où d’huile, après que des médecins et des pharmaciens auront été formée à leur égard.

L’expérimentation sera menée dans plusieurs centres hospitaliers, en particulier des centres de référence pour les pathologies concernées, une fois le PLESS 2020 adopté définitivement.

Pourquoi cette approche hésitante et timide qui retarde la mise sur le marché en France ces calmants attendus avec impatience, alors qu’il suffirait de se reporter aux retours d’expérience qui ne doivent pas manquer dans les Etats membres l’Union européenne où ils sont en vente.

Pendant ce temps, les malades qui en ont les moyens continueront à se procurer les médicaments qui calment les douleurs dans l’un des 17 pays où ils sont en vente, ou se procurer du cannabis, sous l’abris d’une porte cochère, comme n’importe quel amateur de joint, sans faire la distinction entre cannabis à usage médical ou récréatif.

A ce propos, le président Macron en apportant son soutien au lancement de cette expérimentation a ouvert la voie à une culture réglementée en France de la plante dont est issu, le cannabis, dont la consommation récréative restera interdite, il a marqué à cette occasion son hostilité à en libérer la consommation.

Pendant ce temps, les millions de Français, amateurs de joints, comme consommateur permanant ou occasionnel, resteront tributaires des produits offerts par les trafiquants, parfois de mauvaise qualité, un trafic qui a pris de l’ampleur au point que seul la libération de la consommation, permettrait d’éradiquer, mais ça, c’est une autre histoire.

Booking.com
Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer