Accueil / Pourquoi / Interdiction de payer en espèces au-delà de 1 000 euros

Interdiction de payer en espèces au-delà de 1 000 euros

Fnfhundert Euro ScheineÀ partir du 1er septembre, il ne sera plus possible de payer en espèces au-delà de 1 000 euros.

En me baladant sur les réseaux sociaux, certains se plaignent de cette mesure.

Je ne comprends pas en quoi, elle est choquante.

Cette une mesure est faite pour lutter contre ce que l’on nomme « l’argent au black », l’argent non déclaré.

Il n’y a pas de raisons que la majorité de la population soient forcés de tout déclarer et que d’autres puissent être rémunérés en espèces, avec la possibilité de ne pas déclarer.

Quel salarié va avoir 1 000 euros en espèces, en dehors de les demander à sa banque. Mais à quoi cela peut-il servir. Je n’imagine pas un commerçant exigeant des règlements en espèce de grosses sommes.

Je trouve que mettre la limite à 1 000 euros est énorme.

D’ailleurs, on devrait, dans la foulée supprimer les billets de 500 et 200 euros. Ils ne servent à rien de légal. Toutes les transactions se font par cartes de crédit, chèque, virement ou prélèvement bancaire.

En dehors de touristes venant de pays où leur monnaie n’est pas convertible et qui sont forcés de venir en Europe avec des euros, et où les coupures de 500 ou 200 euros peuvent avoir un sens. Concernant les résidents en France, je ne vois l’intérêt de ces coupures.

Je comprends que certains soient contre, lorsque l’on parle de la suppression, un jour, des pièces et des billets de banque ce que l’on appelle la monnaie fiduciaire au profit d’une monnaie totalement dématérialisée, la monnaie scripturale.

Effectivement, j’aime bien les nouvelles technologies, mais payer sa baguette ou un journal avec des pièces de monnaie ce n’est pas très compliqué.

La seule chose que pourrait apporter la dématérialisation totale, c’est la suppression du risque de hold-up pour les commerçants. Aujourd’hui, des voyous sont capables d’attaquer un magasin – arme à la main – pour lui voler sa caisse, au risque de se retrouver avec quelques dizaines d’euros et de passer en cours d’assises pour hold-up à main armée.

De toutes les manières, les nouvelles générations ont tellement l’habitude des nouvelles technologies, de la dématérialisation de tout, que la disparition de la monnaie fiduciaire passerait totalement inaperçu.

Commençons déjà par la limite à 1 000 euros.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.