IdéesInfos

Immobilier post-confinement : + 38 % d’augmentation de recherches de biens mais -12% sur Paris

Le marché immobilier français serait-il en train de se rééquilibrer ? Les franciliens recherchent des logements en Grande Couronne ou dans les départements limitrophes pour bénéficier d’espaces extérieurs et de biens plus spacieux. La demande à Paris baisse, et certains départements français, proches des grandes métropoles françaises ont une progression historique !

La crise du coranavirus a touché et confiné 67 millions de français, obligés de rester chez eux du 13 Mars au 11 Mai 2020 puis en déconfinement progressif jusqu’à ce jour. Les familles avec enfants, les célibataires et les personnes âgées ont dû s’habituer à rester au sein de leur logement pendant plus de 2 mois et n’ont plus du tout les mêmes envies après cette crise sanitaire sans précédent. Pendant la crise, PAP.fr, l’acteur qui réalise le plus de transactions sur le marché de l’ancien en France avec plus de 9 millions de visites par mois sur son site (Chiffres Médiamétrie) et des centaines de milliers d’annonces publiées chaque année, avait constaté une explosion du nombre de recherches de biens en Grande Couronne et en province sur certains départements mais ne savait pas si ces tendances allaient se poursuivre après le confinement. C’est pourquoi, PAP.fr a mené une étude sur les recherches réalisées sur son site du 11 au 25 Mai 2020 par rapport à la même période en 2019 et les résultats surprenants, renforcent ces nouvelles aspirations.

Est-ce l’avènement du télétravail qui permet aux français d’envisager une autre manière de vivre ? Est-ce les frustrations du confinement qui leur donnent envie d’espaces plus grands mais plus loin ? Ils veulent vivre mieux, quitte à être plus éloignés de leur lieu de travail.

Résultat d’une étude menée par PAP.fr sur les recherches réalisées sur son site du 11 au 25 mai 2020 par rapport au 11 au 25 mai 2019

1/ Un volume d’acheteurs en nette progression : + 38%

Les français sont plus nombreux qu’en mai 2019 à vouloir acheter un bien !

Sur les 2 premières semaines de déconfinement, PAP.fr a constaté + 38% d’acheteurs potentiels par rapport aux mêmes semaines de l’année dernière.

2/ La recherche de biens en Ile-de-France explose… sauf à Paris !

  • 77 – Seine-et-Marne + 112%
  • 78 – Yvelines + 74%
  • 91 – Essonne + 64%
  • 95 – Val-d’Oise + 55%
  • 93 – Seine-St-Denis + 34%
  • 94 – Val-de-Marne + 27%
  • 92 – Hauts-de-Seine + 15%
  • 75 – Paris- 12%

Tous les départements d’Ile-de-France connaissent une forte hausse de recherches : de + 15 % pour les Hauts-de-Seine à + 112 % pour la Seine-et-Marne.

La tendance d’envie de Grande Couronne se confirme nettement, et Paris reste le dernier département en baisse avec -12 % par rapport à la même période en 2019.

Les franciliens rêvent d’espace, de jardin et cherchent des biens avec ce potentiel, quitte à être plus éloignés de leur lieu de travail. L’avènement et la poursuite du télétravail leur permettra peut-être de se rendre à leur bureau que 2 ou 3 jours par semaine et de pouvoir profiter ainsi d’un cadre de vie plus agréable.

3 / Une très forte progression des recherches sur les départements limitrophes des plus grandes métropoles françaises !

  • 01 – Ain + 117%
  • 27 – Eure + 98%
  • 62 – Pas-de-Calais + 96%
  • 59 – Nord + 93%
  • 89 – Yonne + 87%
  • 04 – Alpes de Haute Provence + 84%
  • 26 – Drôme + 84%
  • 40 – Landes + 84%
  • 73 – Savoie + 82%
  • 45 – Loiret + 81%
  • 64 – Pyrénées-Atlantiques + 81%
  • 74 – Haute-Savoie +79%
  • 38 – Isère + 75%
  • 14 – Calvados + 74%
  • 24 – Dordogne + 74%

Les départements autour de l’Ile-de-France, comme l’Eure et le Loiret, font une nette percée, ce sont certainement des franciliens qui envisagent de vivre dans un département autour de l’Ile-de-France.

Les départements propices aux résidences secondaires sont toujours présents, mais ils ne sont désormais plus les seuls en haut du classement.

Mais surtout, d’autres départements français sont désormais extrêmement recherchés, 2 fois plus que l’année dernière !

Comme par exemple, l’Ain, avec + 117 %, pour les lyonnais en manque de verdure ou de biens plus grands ; le Pas-de- Calais et le Nord pour les Lillois ou certains franciliens, tentés de venir travailler à Paris 1 ou 2 jours par semaine en train ou à la recherche d’une maison de campagne ; l‘Yonne pour les franciliens travaillant dans le sud de l’Ile-de-France ou comme résidences secondaires mais aussi les Alpes de Haute Provence, la Drôme, les Landes, la Savoie, le Loiret, les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Savoie, l’Isère, le Calvados, la Dordogne….la ruée vers des maisons ou biens spacieux, aérés et à la campagne est bel est bien là !

A propos de PAP.fr

PAP est le défenseur historique des transactions immobilières de particulier à particulier. Avec plus de neuf millions de visites par mois sur son site PAP.fr (Chiffres Médiamétrie) et des centaines de milliers d’annonces publiées chaque année, PAP reste l’acteur qui réalise le plus de transactions sur le marché de l’ancien en France. L’entreprise, fondée en 1975, se distingue par les nombreux services qu’elle propose aux vendeurs, aux acheteurs, aux propriétaires-bailleurs et aux locataires : estimation du prix de vente, gestion des contacts, aide juridique, service clients basé à Paris et dans 6 grandes villes françaises, guides, contrats, lettres-types.

Booking.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.