InfosRéflexions
A la Une

Ils ne complotent pas, ils vivent

Il n’y a pas complot national ou international comme ils disent avec délectation de croire qu’ils ont compris quelque chose de simple.

Un fait marquant devrait peut-être faire réfléchir ces gens.

Depuis le confinement orchestré avec des premiers de cordée plus ou moins talentueux, plus ou moins suivi, les Gafa, ces géants monétaires, ne se sont jamais autant enrichis.

Par contre, il est vrai que nos élites, comme ils se nomment, ont été toutes formées à la même école d’une bourgeoisie d’entre-soi bien pensante et cours de haute école administrant le même savoir de mise à niveau de rang supérieur.

Ce qui fait que ces gens réagissent de la même manière pour défendre leur caste apeurée de voir leur économie si bien apprise se déliter sous l’indifférence générale d’un petit peuple qui ne pense qu’à se goinfrer et vivre normalement.

Déjà pour eux le normalement c’est eux, pas les autres qu’il placent en-dessous.

Aussi sont-ils catastrophés d’entendre dans leur dîners mondains, leurs pairs se lamenter sur leur perte virtuelle monétaire dont ils supplient qu’elle ne devienne pas réelle dans leur physique.

Ces gens là ne savent pas la peine de se nourrir, satisfaire la fameuse pyramide de Maslow.

Eux leurs besoins sont tout en haut.

Et il en faut de l’art et de mauvaises manières pour ne pas chuter dans le pétrin de la populace honnie.

Ils ne s’entendent pas à la bonne franquette mais se dévorent dans leurs festins de requins.

Non, mais ils ont le même caractère, le même savoir.

Alors ils tentent de sauver leur environnement quoiqu’il en coûte : l’économie capitalistique financière.

Ce qui vaut bien de mettre la piétaille en situation de guerre.

C’est sympa ça rappelle les jeux d’enfants avec soldats de plomb plus solide que le plastifié bon marché.

Alors ils imposent leur point de vue grégaire comme une meute contre l’adversité.

Vous dont la destinée est d’être des travailleurs, certains salariés, d’autres tacherons ou indépendants, continuez à trimer pour que nos domaines puissent encore exister.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.