Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Il ne faut pas couler la barque

Nous sommes toutes et tous dans la même barque, personne n’a intérêt à ce qu’elle coule et nous devons toutes et tous ramer dans le même sens.

Hier, vers 19h00, les noms des nouveaux membres du gouvernement « Castex » nous ont été lus sur le perron de l’Élysée.

Nombre de ministres faisaient partie du gouvernement précédent, tel que Bruno Le Maire aux finances (avec un portefeuille élargi).

Mais, ce qui fait réagir les réseaux sociaux ce sont 2 nouveaux entrants, Roselyne Bachelot qui est nommée Ministre de la Culture (c’est son 4ème portefeuille) et bien entendu celui que l’on surnomme « acquitator » Éric Dupont-Moretti qui est nommé Ministre de la Justice.

Deux personnages très différents, mais qui ont un point commun : leur franc-parler.

On reproche à Roselyne Bachelot d’avoir fait de la télé avec un comportement et des mots qui ne sont pas ceux d’un ministre, elle ne l’était pas. Et à Eric Dupont-Moretti d’avoir assuré la défense de gens que certains considèrent comme peu recommandables, mais c’est le rôle de l’avocat. Sera-t-il être ministre … On verra bien !

D’autres ministres sont également critiqués pour des affaires en cours, tel que Gérald Darmanin, nommé Ministre de l’intérieur.

Aujourd’hui, la France est dans une telle situation sanitaire (ce coronavirus SARS-CoV-2 n’a pas disparu, des foyers de la Covid-19 sont découverts, presque chaque jour), la crise économique est réelle (même si la Banque de France estime que c’est catastrophique que prévue, il faudra dire cela à ceux qui perdent leur travail et aux partons de petites entreprises qui ferment).

Il faut absolument que ce gouvernement réussisse à trouver un juste équilibre entre crise sanitaire et crise économique à faire en sorte que le pays puisse, peut-être lentement, redémarrer.

Que septembre, avec la rentrée des classes qui marque la reprise du travail soit vraiment une reprise et pas ce que nous connaissons depuis la fin du confinement, avec encore trop de monde à attendre, à devoir garder leurs enfants, qui ont peur de sortir à cause de la Covid-19. Il faudrait que les grandes entreprises ne se cachent pas derrière ce coronavirus pour en profiter pour mettre en place des plans de licenciement. Et ainsi de suite.

Quels que soient les membres de ce gouvernement, le Premier ministre et le président de la République, nous n’en avons pas d’autre et nous n’avons pas intérêt à ce qu’ils échouent.

Nous sommes toutes et tous dans la même barque, qui se nomme France, nous n’avons aucun intérêt à ce qu’elle coule. Personne ne protégera ses intérêts personnels en perturbant le fonctionnement du nouveau gouvernement.

Il faut laisser de côté nos idées politiques et considérer que nos ministres sont des technocrates qui pour missions de remettre la France sur ses rails, de faire redémarrer le moteur économique tout en nous imposant des mesures barrières efficaces et acceptables pour nous protéger du SARS-CoV-2.

Si le nouveau gouvernement ne réussit pas face aux difficultés présentes, nous coulerons avec lui.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.