InfosRéflexions
A la Une

Il faut bien dire le faire savoir

Parler, pour certains est un métier, un vrai gagne pain, alors il est normal qu’il soit évalué sur ce point.

Cela est surtout vrai des politiques mais l’on attend plutôt d’eux de vrais résultats dépassant leurs dires qui souvent n’ont rien voulu dire ou alors vous font comprendre que vous n’avez rien compris à ce qu’ils vous ont dit.

Plus qu’un simple souci de communication, il s’agit d’un véritable problème d’éducation.

Déjà, beaucoup savaient qu’une même chose pouvait s’interpeller différemment selon les régions, comme le fameux petit pain au chocolat qui reste, tous les matins, en travers de la gorge de ceux qui affirment que ce produit se nomme chocolatine même s’il a le même goût et la même consistance.

D’ailleurs, il paraît qu’un certain chanteur avec sa chanson à succès aurait eu honte après l’avoir chanté, de rentrer chez lui au pays comme ils disent.

Mais, le mauvais parler, l’excès de langage, la langue qui fourche est pire que tout droit sortis de la bouche de professionnels que sont les animateurs, ou journalistes, qui sévissent à la télé ou radio.

Il y avait une émission d’après le déjeuner sur une radio de grande écoute avant sieste, qui invité des invités téléphoniques d’auditeurs de dire ce qu’ils avaient vécus comme chagrin.

L’une d’elle a étalé sans état d’âme ses difficultés d’être.

Et la réceptionniste des propos a cru faire preuve d’empathie en trouvant jolies les formules utilisées.

Il faut cependant relativiser la bourde qui a fait bien mal, car l’animatrice concernée n’avait peut-être pas remarqué n’être plus dans son émission d’hier concernant la joie de vivre.

C’est tout un métier, un art, que de faire croire que vous êtes présent alors que vous pensez à vos anciens bains de soleil…C’est l’histoire d’un moustique tombé amoureux d’une petite voiture.

Il l’a à la botte, il la serre et se cogne contre elle.

Que croyez-vous qu’il arrive en ces temps où l’animal, après l’enfant, est roi ???

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.