Accueil / Réflexions / Glandus

Glandus

Je me souviens d’un temps où je pensais vouloir être artiste, artiste photographe de surcroît.

Certes certains, un peu, beaucoup pas mal, me renvoyais des messages forts positifs.

J’avais même, un temps, assez court ma foi, aidé et participé à la création et à la vie d’un collectif de plusieurs (pléonasme) à la diversité non commune.

C’était pas mal, même bien, nous avions un certain succès, décrochions pas mal d’expositions et les ventes suivaient qui, alerte, faisait parfois de nous d’impossible concurrents.

Vous savez ce que c’est, les intéressés vous questionnent, tentent de vous dire que c’est l’appareil photo qui fait alors que vous affirmez que c’est la photographe qui réalise.

Ce n’est pas vraiment pareil : la différence entre un artiste et un autre.

Vous vous prenez au jeu, sans pour autant vouloir être sérieux.

Plutôt genre à partager si vous voyez.

Deuxième alerte, une bataille qui ne dit pas son nom pour tenter de prendre, d’avoir, la supposée meilleure place accélérant les ventes sans rien y faire.

Mais c’est la troisième qui a fiché tout en l’air et mis en avant les petits désagréments que les futurs divorcés s’envoient à la figure comme de grands enfants qu’ils sont restés malgré eux.

Cette alerte fatale résidait dans une obligation non édictée mais signalées qu’il ne fallait pas dire comment était le procédé des réalisations exposées.

Et surtout ne pas affirmer combien il était simple de faire si l’on aimait, si l’on voulait vraiment.

Un artiste est unique, il est donc par conséquent parfaitement inique de rappeler que ce que l’un peut faire l’autre peut aussi.

C’est pourtant une réalité de tous les temps et le sens même de tout apprentissage un métier, d’une vie, de la vie.

Alors, c’est était assez de se croire sorti de la cuisse de Jupiter qui l’a vraiment très grosse.

J’en suis sorti tout seul comme un gland.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.