Accueil / Pourquoi / La France importe des cambrioleurs

La France importe des cambrioleurs

Comme chaque année, on a beaucoup parlé des voitures incendiées la nuit de la Saint Sylvestre, un phénomène spectaculaire qui revient chaque année et qui est plus ou moins localisé.

C’est du vandalisme gratuit, sauf pour ceux qui en sont les victimes.

Ce n’est pas le cas des 3,7 millions de crimes et délits enregistrés en France en 2016, par la police et la gendarmerie.

En fait, il doit y avoir bien plus, car il ne s’agit que des faits déclarés aux forces de l’ordre, alors que tous ne le sont pas.

Le fait le plus remarquable est la hausse de 30 % des infractions économiques et financières, qui ont littéralement explosé pour avoisiner les 250 000 faits, ce qui doit être un signe des temps et qui mérite une analyse fine, pour comprendre ce qui ne va pas, la dureté du temps et des occasions qui se présentent sur lesquelles, d’habitude, on ne saute pas.

À Marseille, il y a eu les traditionnels règlements de compte entre bandes rivales, qui ont fait une trentaine de morts par arme de feu, qui s’ajoutent aux actes de violences et aux agressions ordinaires, commis ailleurs, sur le reste du territoire.

Il s’agit des actes de violence notamment les violences sexuelles, dont le nombre varie selon les départements, ente 11 moins de 5 pour mille habitants.

Les cambriolages sont décomptés par 1 000 habitations et dans ce décompte, c’est le département du Rhône qui arrive en tête avec 9,55 cambriolages, alors que la Lozère, avec seulement (peut-on dire) 2,35 carambolages pour mille habitations se situe en queue de ce palmarès.

Depuis plusieurs années, les forces de l’ordre voient opéré de véritables réseaux très structurés en provenance de certains pays de l’Est, ce qui explique l’augmentation constante du nombre de cambriolages.

Ils peuvent cambrioler des dizaines d’appartements avant de regagner leur pays d’origine, en quelques heures de route, pour écouler leur butin auprès d’un réseau de recel local.

Ces équipes comportent généralement de nombreux mineurs bénéficiant, de ce fait d’une impunité pénale.

Cette situation fait que 19,5 % des Français déclarent ressentir de l’insécurité chez eux ou dans leur quartier, selon une enquête de l’Observatoire de la délinquance et des réponses pénales et de l’Insee.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , “Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend ”  en ajoutant ” à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit “

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*