Idées

Football : Ce que le covid 19 fait perdre au club

L’actualité du moment, c’est le covid 19. Vous le savez certainement, ce virus a causé de nombreux dégâts. Des millions de morts, aux centaines de cas chômages dans le monde, le covid 19 n’a pas eu de limite. Petits et grands ont subi les affres de la maladie. De nombreux secteurs ont été touchés. Parmi ces secteurs se trouve le football, une discipline qui rassemble énormément de monde et qui génère également beaucoup d’argent. Nous braquons nos projecteurs dans cet article sur les pertes économiques des clubs liées au covid 19.

L’origine de la crise économique au sein du football

La crise du covid 19 s’est vite répandue dans le monde et a vite fait d’atteindre le football. De nombreux footballers ont été testés positifs au virus. C’est à ce moment que l’arrêt des championnats a été marqué dans le monde. Même les abonnés de casino en ligne n’ont pas eu d’autres choix. Il fallait donc rester chez soi pendant un certain moment afin de limiter l’augmentation du nombre de malades. Les calendriers des championnats ont été complètement chamboulés. Fort heureusement, une fois la période du confinement passée, les championnats ont pu reprendre avec quelques particularités. La plus importante et qui engendre le plus de perte, c’est l’absence des spectateurs. Il n’y a plus de chaudes ambiances dans les gradins et c’est malheureusement là, l’origine des pertes économiques qui se font sentir au sein du football.

Les pertes économiques en chiffre pour le football et les clubs en particulier

Bien qu’un retour à la normale ne soit pas encore indiqué ou qu’un vaccin n’est pas encore vu le jour la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a souhaité faire un point économique. Le bilan consiste à savoir combien la crise du covid 19 coûtera au football en général et aux clubs en particulier. C’est par le biais de l’Association Européenne des Clubs (ECA) que l’annonce est tombée. Il ressort donc que les clubs risqueraient de perdre près de 4 milliards d’euros (par extrapolation) sur l’ensemble des deux saisons (précédente et celle en cours).

Ce montant est révélé grâce à un échantillon représentatif des clubs mis en place par ECA. Selon l’association, le manque à gagner net sur deux saisons est de 3,6 milliards. La répartition est d’un milliard cinq cents millions d’euros pour l’année 2019-2020 et de deux milliards cent millions d’euros pour l’année footballistique en cours. Il est donc aisé de comprendre que la crise du covid 19 coûtera encore plus cher aux clubs au cours de cette saison que la saison antérieure.

La majeure partie des pertes vient de la vente des billets comme nous vous l’expliquions. En effet, il n’y a plus de spectateurs pour les matchs et par conséquent très peu de recettes. La vente des billets pour les matchs a d’ailleurs pesé plus lourd dans cette perte économique plus que les autres facteurs comme le sponsoring et les droits de télévision. Ces deux facteurs ne sont pas à négliger également. À ce rythme, les clubs devront eux-mêmes faire face à leurs charges.

Des exemples significatifs

Ligue 1

En évaluant l’impact de la crise du covid 19 sur le football français, les analyses économiques ont révélé que près de 605 millions d’euros constituent des pertes du chiffre d’affaires. Cette perte est évaluée uniquement sur la saison 2019-2020. La majorité des clubs ont dû se rabattre sur eux-mêmes afin de faire face aux salaires. Certains joueurs ont d’ailleurs accepté de baisser leur salaire afin d’aider leur club. Toutefois, cela ne sera pas assez, puisqu’au cours de la saison en cours (2020-2021) la ligue 1 risque d’enregistrer une perte de 8 à 11% sur le chiffre d’affaires. En chiffre, la perte peut s’évaluer entre 659 et 951 millions d’euros. Il s’agit là d’un manque à gagner considérable qui sera donc enregistré pour la saison en cours. Les répercussions se feront également ressenties sur le personnel exerçant dans le milieu du football en ligue.

La série A

Comptant parmi les meilleurs championnats, la Série A ou la Ligue italienne n’échappe pas à la crise du covid 19. Sur le volet finance, le championnat accuse une perte dépassant les 500 millions d’euros. Une perte considérable qui peut à l’avenir entraîner un effondrement du système.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page