Accueil / Réflexions / Financements en coin

Financements en coin

Une autre de pub qui sent bon l’escroquerie moyenne dès lors qu’elle ne se déclare du pourquoi de ce qu’elle peut bien être.

Cela commence par un mailing de courriel vous vantant un placement, oui c’est quasi toujours financier même l’escroquerie des sites de rencontres désintéressées ou de jeûne autant que tu veux tu vas regrossir.

Rendez-vous compte un placement à 8 % alors que vous avez du mal à trouver sur votre place un petit 2 %.

Alors vous vous rendez pieds et poings liés.

Mais, toutefois, regardez bien, il n’y a aucune inscription sur l’assiette de ce placement (pas votre foutu pognon que l’on lorgne indécemment mais celui composant le taux rêvé), pas de marque bancaire ou officine de placement, rien, nada comme le virtuel qui s’échappe lorsqu’il s’agit de prendre corps.

Mais votre curiosité est aiguisé comme un dard prêt à se jeter sur vous-même.

Vous allez sur le site concerné et là c’est la grande histoire.

Comme un jeu de piste territoriale, il vous est proposé de faire une simulation pour voir si vous êtes éligible à cette belle affaire.

Car pensez bien que pour en bénéficier il vous faut montrer patte blanche.

c’est-à-dire l’ensemble de vos coordonnées et l’engagement que vous allez payer quoiqu’il arrive et ça va arriver si vous continuez.

Mais toujours pas d’info sur ce que cela peut bien être.

Mais petit malin, vous êtes allé en bas de pages voir les mentions légales que tout site doit avoir de manière réelle.

Et là, il vous est tout bonnement indiqué qu’il s’agit de bitcoin, monnaie cryptée qui est la plus virtuelle de chez virtuelle.

La bonne affaire, je croyais qu’elle se développait à la vitesse éclair dans des rendements allant jusqu’à des centaines de fois le placement effectué.

Alors 8 %, c’est de l’aumône, le reste servira à grossir la fortune de celui qui vous arnaque aussi opportunément en rendant réel son virtuel grâce à vos sous.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.