Réflexions

Faux semblant

J’adore entendre dire d’une présentatrice, qui doit être journaliste puisqu’il s’agit d’un journal national, que chez nos voisins d’Europe d’un pays ayant le moins de chômeurs grâce à la voie royale choisie par plus de 40 % des jeunes : l’apprentissage.

Dis, madame, tes enfants tu les a envoyés où ? Ceci dit, il est plus certain qu’avec l’artisanat l’on sortira plus sûrement du marasme actuel d’entreprises trop importantes pour tenir compte de la vie des gens.

En voilà un qui a le courage de marcher à contre-courant.

Il a réussi à détourner une géniale invention éphémère consistant à créer un astre permettant à chacun de se situer sur terre.

Cela ne servait à rien, mais peut-être pour de futurs visiteurs inavoués.

Mais, comme tout doit être récupéré, notre courageux s’en sert sans usure, pour faire apparaître dans le ciel constellé d’étoiles des pubs arrogantes.

Désormais, chacun pourra mieux comprendre le fameux « lire à ciel ouvert » ; dommage que cela soit pour de l’argent.

Et tant pis pour la pollution de nos esprits et accessoirement de tout être qui acceptera de continuer à vivre avec des déments.

Vivement la retransmission intégrale d’un match de foot interplanétaire ou l’adorable discours d’un dictateur planétaire.

Le plus ironique dans le cynisme de cette histoire c’est que cette aventure a été concoctée dans un campus international dans notre chère Provence.

Campus destiné à « développer des solutions pour un futur plus humain et plus durable.

» Les gilets jaunes sont repartis, malheureusement en entraînant avec eux cette gangrène qu’est la violence que, comme par hasard, le fêtard en non service, n’arrive pas à endiguer malgré la loi anticasseurs qu’il a réussi à nous faire avaler.

Pourtant, ce n’est vraiment pas le moment de manger sans raison de la viande.

Mais sur qu’il va se rattraper en handicapant les non violents qu’il a fait enfermer pour l’exemple de boucs émissaires nécessaires à la non utilité de tout gouvernement qui ne nous respecte pas.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.