IdéesRéflexions
A la Une

Faut-il l’imposer ou pas ?

L’histoire des masques est une drôle d’histoire, au début de l’épidémie de coronavirus SARS-CoV-2, le masque n’était pas obligatoire et même – nombre de sachants disaient qu’il ne servait à rien.

C’est mieux comme cela, car au début de l’année et durant le confinement, on ne trouvait pas de masques.

Aujourd’hui on trouve des masques, les tarifs sont variables, pour les masques jetables les tarifs les plus élevés sont généralement ceux pratiqués par les pharmacies et les plus sont ceux proposés sur les marchés (jusqu’au prix plancher de 10 euros la boite de 50). Toujours le même type de produits (3 plis et bleu à l’extérieur).

Heureusement que l’on peut se procurer des masques, il devient de plus en plus souvent obligatoire. Il est même obligatoire dans de nombreuses villes, dans la rue. Ne pas le porte est risquer une amende.

Par contre, il n’est pas obligatoire, dans les restaurants et les cafés, ni en terrasse, ni en salle, une nécessité, comme manger ou boire avec un masque ? Pourtant, il semble moins risqué de ne pas porter de masque dans la rue, où l’on va croiser une fraction de seconde les autres usagers que la salle d’un restaurant où l’on va rester proche des autres durant un temps relativement long. Si un des clients est contaminé, il risque de contaminer les autres clients autour de lui !

Par ailleurs, quel que soit les mesures barrières que l’on prend le risque zéro n’existe pas. J’ai appris des cas de contaminations de personnes se protégeant vraiment, ne prenant pas à la légère les mesures barrières.

Aujourd’hui, mettre un masque par la force la loi, peut ne servir à rien si :

  • C’est un masque en tissus que l’on entretien pas comme il faut
  • Un masque dit chirurgical que l’on utilise depuis plusieurs jours
  • On le porte, juste sur la bouche, le nez n’étant pas couvert
  • On retire son masque éternuer ou tousser (je l’ai vu faire)

Aujourd’hui, les gens vulnérables à cause de l’âge ou de la maladie graves sont prudents.

Pour tout le reste de la population, s’ils ne font pas attention à eux, considérant que vue leur âge et leur état de santé, ce n’est pas la peine, il faut qu’ils ne contaminent pas les gens vulnérables de leur entourage.

Que celles et ceux qui côtoient des gens vulnérables qu’ils portent convenablement le masque pour se protéger et donc protéger leurs proches, pour les autres … à eux de voir.

Covid-19 – France
blank
Cas
1 165 278
Morts
35 018
Active
1 018 913
Critiques
2 770
Guéris
111 347
Dernière mise à jour: 27 octobre 2020 at 15:55

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.