Accueil / Réflexions / Facturation des frais de tenus de compte en banque

Facturation des frais de tenus de compte en banque

euros2912Certaines banques facturent depuis longtemps de frais de tenus de compte et d’autres, comme BNP Paribas ou la Société Générale vont le faire dès le 1er janvier prochain.

Dans les faits, il ne s’agit que de sommes très faibles, mais c’est une forme de vente forcée de prestation que les banques imposent à leurs clients.

Selon le quotidien Aujourd’hui/Le Parisien, l’AFUB (Association des Usagers des Banques) aurait recommandé aux clients des 2 établissements financiers, d’invoquer l’article L. 312-1-1 du Code Monétaire et Financier pour refuser de payer ces frais de tenus de compte.

Entre 2 et 2,50 euros par mois, entre 24 à 30 euros par an.

Les banques ne sont pas des commerçants, des prestataires particulièrement laxistes et sympathiques. Bien entendu, si cet article du Code Monétaire et Financier permet de refuser de payer, elles s’exécuteront.

Mais, quels en seront les conséquences pour les détenteurs de compte. J’ai peur de plus d’un reçoive un courrier, désagréable, lui apprenant la clôture de son compte.

Naturellement, il est possible d’aller ouvrir un compte dans un autre établissement. Qui peut-être ne prendra pas de frais de tenu de compte, mais ce n’est pas certains.

Il y a la perte de temps, à démarcher des banques et à en trouver une qui accepte (une banque obliger d’accepter, même si elles sont à la recherche de clients. Elles sont souvent assez difficiles sur le profil de leurs clients.

Il y a des frais, même si l’ouverture d’un compte ne coûte rien, il faudra :

– Demander une nouvelle carte bancaire (certains établissements l’offre, mais pas tous),

– Écrire à toutes les entreprises et administration qui procèdent à des prélèvements automatiques (impôts, électricité, gaz, téléphone, internet,…)

Ajouté à tout cela la perte de temps, je ne suis pas certains que le jeu en vaille la chandelle.

Bien entendu, c’est scandaleux de voir un prestataire ajouter des frais ans que l’on ait le choix, mais ce ne sont pas les seuls. Les opérateurs téléphoniques, internet, télévision, les transports en communs et bien d’autres augmentent de manière régulière leurs tarifs, bien au-delà de l’inflation qui est proche de 0 depuis un certain temps.

Que pouvons nous dire, que pouvons-nous faire,… pas grand-chose en dehors de rouspéter ? Nous sommes pieds et poing liés dans un système que nous avons nous-même créés.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.