Accueil / Idées / Euthanasie ou le droit de disposer de soi

Euthanasie ou le droit de disposer de soi

liberte1612L’euthanasie fait couler beaucoup d’encre et conduit à bien des débats souvent houleux.

François Hollande, lorsqu’il était candidat avait promis de se pencher sur le sujet. Il n’a rien fait, preuve que ce n’est pas si simple que cela.

Et pourtant, l’euthanasie est légale chez nos voisins en Belgique et en Suisse.

Je crois qu’il y a 2 cas de figure.

Le plus simple, est le patient qui se sait condamné. Il devrait avoir le droit de choisir le moment de sa mort.

Que l’on n’oblige pas un médecin à préparer l’injection létale, je le comprends, mais que l’on ne permette pas à chacun de disposer de sa propre existence, je ne le comprends pas.

J’ai vu des reportages, à la télé, où l’on voit des manifestants qui sont contre l’euthanasie. Pour la plupart des gens jeunes et – semble-t-il – en bonne santé.

En vertu de quel droit peuvent-ils s’opposer à ce que nous puissions chacun décider de l’instant de notre mort. Peut-être seraient-ils les premiers en cas de maladie incurable et douloureuse à demander à ce qu’ils ne souffrent plus et que ça se termine ? C’est trop facile d’être contre lorsque tout va bien !!!

Mais au-delà de l’euthanasie se pose, également, la question du suicide assistée.

Celles et ceux qui, malheureusement veulent se suicider, devraient être aidés. Aider à comprendre ce qui ne va pas pour qu’ils ne passent pas à l’acte. Mais si leur décision est irréversible, alors pourquoi ne pas les assister comme en Belgique ou en Suisse, pourquoi les abandonner ? Pour les laisser se suicider seul, au risque (et ses souvent le cas) dans de mauvaises conditions avec le risque de ne pas mourir et de s’en sortir handicapé ? Dans le passé, j’ai eu l’occasion de voir des photos de personnes qui ont tenté de se suicider en se jetant sous un métro, qui en sont pas mortes. Mais, qui ont perdu un bras ou une jambe lors de leur tentative. Je vous laisse imaginer.

Le plus complexe (et encore) est celui du patient qui n’est plus en capacité de prendre une décision. Seul ses proches peuvent décider pour lui, et il faut de sérieux garde-fous pour éviter toute dérive.

Mais, cela pourrait être facilement géré par l’enregistrement de sa volonté, lorsque l’on est en bonne santé, sur ce que l’on veut pour sa fin de vie. Volonté à renouveler régulièrement, car chacun peut évoluer dans sa manière d’appréhender la maladie, la souffrance et sa mort.

Je me répète, mais je ne comprends pas en vertus de quoi ceux qui sont contre l’euthanasie peuvent interdire à ceux qui sont pour d’y avoir recours.

Si une loi permettait l’euthanasie (et pourquoi pas le suicide assisté), en France, sa pratique ne s’imposerait pas, elle serait, simplement, une liberté de plus qui nous serait donnée.

Je crois que l’on peut manifester contre une loi qui nous retirerait des libertés ou qui nous obligerait à certaines choses.

Mais nous n’avons pas le droit de nous opposer à une loi qui offre une possibilité de plus sans rien retirer à qui que ce soit.

Vous l’avez compris, je suis pour la liberté de disposer de soi, je ne veux pas que d’autres me dictent ce que je dois ou ce je peux faire de moi. Je suis pour la liberté, telle que Voltaire l’avait définie « La liberté des uns s’arrête là ou commence la liberté des autres ».

Si demain, j’étais atteint d’une maladie incurable, handicapante, douloureuse, je ne sais pas si je demanderai de fin à mes jours, mais ce que je sais c’est que je ne veux pas que d’autres me l’interdisent, en vertu de je ne sais quelle morale.

J’ai le droit de disposer de moi et d’être euthanasié si c’est ma volonté. Une majorité de en France est probablement de mon avis. Il serait temps à nos Députés et Sénateurs de Légiférer.

Etes-vous pour ou contre l’euthanisie ?

Pensez-vous qui faut autoriser l’euthanasie ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Booking.com