Accueil / Bibliothèque / Il était une fois le gène de Siddhartha Mukherjee chez Flammarion

Il était une fois le gène de Siddhartha Mukherjee chez Flammarion

Flammarion nous propose, de Siddhartha Mukherjee, Il était une fois le gène (perce le secret de la vie).

Siddhartha Mukherjee est cancérologue et chercheur en oncologie. Diplômé de Stanford, d’Oxford et de Harvard, il est professeur à l’université Columbia.

Avant d’ouvrir ce livre, j’ai eu peur de m’ennuyer, comment pouvait-on parler du « gène » en plus de 600 pages.

Je me trompais, Siddhartha Mukherjee nous entraîne dans une folle aventure, l’histoire de la génétique.

Cet ouvrage est à la fois un cours de biologie, le gène est au centre du sujet, mais aussi (et parfois surtout) un livre d’histoire.

Par exemple Charles Darwin, l’auteur ne nous parle pas uniquement des avancées scientifiques de Darwin, non, il nous entraîne dans sa vie, ses études de médecine qu’il abandonne, sa réorientation vers la théologie, puis ses voyages en mer et bien entendu toutes ses découvertes sur l’évolution allant à l’encontre du créationnisme.

Tout au long de l’ouvrage, l’auteur dans la vie, les recherches de ceux qui ont fait avancer la science dans la connaissance du gène, la découverte de l’ADN.

Le tout ponctué de point de leur vie personnelle.

Derrière le gène, se cachent des concepts, qui parfois inquiètent, tel que ADN, hérédité, eugénisme, thérapie génique,… mais c’est cela, la génétique dicte nos destins, tel un code gravé dans chacune de nos cellules, et c’est ce code qui nous fait grandir, sursauter ou éternuer – qui fait de nous des humains, en somme.

En pistant le gène, cet objet emblématique de la biologie, l’écrivain et chercheur Siddhartha Mukherjee, prix Pulitzer 2011, veut nous convier à la formidable aventure des secrets du vivant.

Effectivement, c’est un livre d’aventures, plein de rebondissements parfois surprenant. Pourquoi le moine Gregor Mendel délaissa-t-il l’étude des souris pour celle des petits pois, qui devait lui permettre d’élaborer les premières lois de la génétique ? Pourquoi la maladie de Tay-Sachs est-elle plus fréquente chez les Ashkénazes ? Au nom de quel « crépuscule génétique » la Cour suprême américaine a-t-elle pu autoriser la stérilisation forcée des faibles d’esprit ? Et comment expliquer que deux jumeaux séparés à la naissance aient été prénommés Jim par leurs familles d’accueil, aient tous deux épousé une Linda et engendré un petit James Allan ?

À la fois récit historique, cours de biologie et enquête personnelle sur sa propre histoire génétique, Il était une fois le gène déploie toutes les dimensions d’un sujet foisonnant et terriblement actuel.

Un ouvrage à lire, soit par curiosité historique, soit (et aussi) pour mieux se connaître.

Pour vous procurer « Il était une fois le gène », cliquer ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*