IdéesRéflexions
A la Une

Et si l’on éteignait tout ?

J’adore mon fournisseur principal d’énergie champion national de notre pays qui dit consommer sans CO2 hauteur de 96 %; ce qui, logiquement, devrait faire de ma pomme un excellent consommateur à faible empreinte carbonique.

Mais, j’ai vraiment du mal à le suivre quand il s’agit d’aller jusqu’à son boutisme de me faire baisser encore ma consommation.

Tout est en Led ou presque.

La chaleur d’un courant d’air chaud, dans le meilleur des cas, inonde mes pièces pour faire de mon habitat un champion vis à vis des autres logements similaires déterminés par leur outil mis gracieusement à disposition.

Je consomme 54 % de moins que les autres, ce qui est nettement moins vrai lorsque le chauffage ne se fait pas besoin car notre foyer possède d’innombrables appareils, parfois, sans doute, redondants mais dont l’usage ne se dament pas étant donné leur consommation quotidienne.

Ainsi, pour satisfaire à des besoins d’une mode qui serait plus utilitaire si mieux servie, il me faudrait selon leurs dires de calcul prévisionnel, investir dans la rénovation de mes planchers, changer mes fenêtres pour des carreaux plus protecteurs et je ne sais pas trop quoi encore.

Oui, mais encore faudrait-il m’y retrouver dans ce dilemme.

La moindre intervention, normalement efficace, coûte une partie d’un bras à hauteur de 10 000€.

Combien d’années sans pépin, bref sans rien qui va alourdir cette facture style entretien, réparation si ce n’est faire face à une certaine obsolescence programmée, me faudra-t-il pour rentrer dans mes frais après une improbable réduction d’impôts selon mes revenus ? Que celui qui n’a jamais jeté la première pierre se la réserve au cas où un autre énorme événement rendrait le geste encore plus salutaire qu’il n’y paraît dans le cas présent.

Des promesses, l’illuminé en fait des tonnes avant, pendant et après sa fameuse campagne électorale moins digeste qu’un pain.

Mais l’on attend toujours qu’il dénonce publiquement les entreprises, nombreuses, trop nombreuses, qui pratiquent à grande échelle la discrimination à l’embauche.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer