Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

Et si la Covid-19 était de retour … que faire ?

Le coronavirus SARS-CoV-2 n’est pas un vieux souvenir, une histoire ancienne, même si la vie commence à reprendre son cours en France, et ailleurs.

SARS-CoV-2 fait à nouveau parler de lui en Chine, à Pékin, le Maire de la ville a immédiatement fait confiner les quartiers concernés par une reprise de la Covid-19. Mais peu de risque qu’il se propage à nouveau sur la planète, comme au début de l’année, en prenant l’avion.

Effectivement, nul besoin de le faire voyager, ce coronavirus est toujours présent, invisible et très contagieux.

Emmanuel Macron nous a expliqué que le déconfinement se poursuivait, avec – notamment -la réouverture des écoles pour 15 jours avant les grandes vacances, en rappelant qu’il fallait continuer à se protéger.

Ce point pose problème, on le constate autour de soi, dans les rues, les commerces, dès que le port du masque n’est pas obligatoire, de plus en plus de gens ne portent plus, et même s’il est obligatoire on voit des récalcitrants.

Au début du déconfinement, tout le monde portait un masque dans les lieux fermés, même si ce n’était pas obligatoire et dans la rue, dès qu’il y avait du monde.

Ce comportement, c’est relâché, c’est humain, on nous annonce qu’il y a moins de malades et moins de morts chaque jour, on en conclut que le risque d’attraper la Covid-19 n’existe presque plus.

Le raisonnement est faux et dangereux.

Il y a moins de malades parce qu’il y a des mesures barrières qui sont respectées : distance entre 2 personnes sinon port du masque, ne pas se serrer la main, se faire la bise, …

Si ces mesures barrières ne sont plus suffisamment ou plus du tout respectées, le nombre de malades atteint pas la Covid-19 va reprendre, va augmenter, avec le risque d’une seconde vague.

Le nombre de personnes ayant eu la Covid-19 n’est pas suffisamment pour une immunité collective et l’hypothétique vaccin n’est pas pour aujourd’hui, peut-être d’ici la fin de l’année.

Dans l’état actuel de l’économie, avec une chute de plus de 10% du PIB, donc une récession, il n’est plus question de bloquer à nouveau le pays en ordonnant la fermeture des commerces et autres entreprises.

Pour éviter une seconde vague, la solution est à notre porter, en se rappelant que même si on ne le voit pas, SARS-CoV-2 est toujours présent. Même si on ne respire pas très bien avec un masque (c’est pire de se retrouver en réanimation) il faut le porter et il faut prendre quelques précautions (distance, se laver les mains, ..).

C’est à ce prix que la suite du déconfinement se passera bien.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.