PolitiqueRéflexions

Et bis et repeteta

L’un avait dit « vous n’avez pas le monopole du cœur » pour expliquer le torpillage des idées de gauche privilégiant l’humain au capital.

L’illuminé lui, marchant autrement dans les pas de ses anciens, décide que les étrangers n’auront plus le monopole des marchés public en territoire européen.

C’est en plus vaste ce que veulent les extrêmes droite en national.

Et ainsi, en rompant avec la volonté de céder aux grandes, grosses entreprises capitalistes, dont certaines étaient de nation, leurs caprices d’extension sous réserve d’aller voir ailleurs comment s’approprier de bons marchés internationaux, l’illuminé a trouvé la botte pour faire taire ses ennemis en vue d’une Europe qui bat de l’aile à cause d’un mauvais démarrage.

Et certains diront encore, contre vent debout d’une tempête climatique, que le mouvement des gilets jaunes n’aura servi à rien.

Faut-il rappeler que l’illuminé n’est pas un enfant de la balle mais celui des marchés gros marchés financiers qui l’ont enfanté, couvé et porté là où il se trouve pour un désespoir qui semble s’alléger tant le petit homme rêve, au final, d’être grand et en bonne place dans la cordée des présidents.

Mais ceux-ci d’ailleurs vont-ils suivre d’admettre que ce serait bien de faire autrement et de serrer les boulons puisque les camarades des autres continents n’entendent pas faire de même ? Il est vrai que les entreprises qui en sont issus généralement en tiennent pas compte de note marché trop petit sans doute à leurs yeux ou aveuglé par leur puissance supposée.

Tenez un Gafa comme ils disent, roi dans son domaine d’exploitation a décidé pour mieux capter son public, de proposer une série de jeux avec concours ouvert à tous.

Et un certain, se libère à des horaires fixes et se ferme de la même manière.

Et c’est ainsi que sans tenir compte d’un décalage horaire, les européens n’ont droit qu’à 16 heures d’aventure gratuite contre 24 pour ceux restant éveillés…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.