Bibliothèque

Eros capital : Les lois du marché amoureux de François de Smet chez Flammarion

Flammarion, dans la collection Climats, nous propose de François de Smet : Eros capital (les lois du marché amoureux).

François De Smet est docteur en philosophie. Il vit en Belgique où il est chroniqueur à la RTBF et à La Libre Belgique ? Il est par ailleurs aujourd’hui directeur du Myria, le Centre fédéral Migration, organisme fédéral chargé de veiller aux droits fondamentaux des étrangers. Il est l’auteur de Reductio ad Hitlerum, une théorie du point Godwin (PUF, 2014, prix Léopold Rosy), et de Lost Ego, la tragédie du “Je suis” (PUF, 2017, Grand prix du livre sur le cerveau).

Dans cet ouvrage l’auteur décortique les relations sexuelles, aussi bien tarifés qu’amoureuses, tout est passé en revue sans tabou, ni voyeurisme.

Pour François de Smet, aujourd’hui, le monde des sentiments est un marché, entretenu par un modèle culturel dominant ayant capitalisé sur une nature humaine d’homo comptabilis qui n’a jamais cessé de s’exploiter elle-même. Internet a achevé ce travail de marchandisation en nous transformant tous en acteurs d’un mercato permanent, au sein duquel chacun évolue comme client et marchandise.

C’est ainsi, que l’auteur va aussi bien aborder la notion de mariage que de Sugar Baby, de best-seller comme « cinquante nuances de Grey »,…

L’auteur va plus loin, expliquant les comportements (tel que pourquoi les hommes sont attirés par les jeunes femmes), qui pour certaines, remontent à l’antiquité et même – par moments – aux origines de l’Homo Sapiens.

L’auteur passe du sexe vénal, avec les prostitués, les putains (comme il l’écrit) jusqu’à l’amour au sein du couple sorte de religion ultime.

Les développements sont documentés, nombre d’auteurs sont cités qui comme François de Smet se sont penché sur le sujet et nous comprenons que le sexe, l’amour… Eros est un vaste sujet qui l’un des éléments moteurs de nos civilisations.

Eros capital est très bien documenté, agréable à lire, difficile en commençant la lecture de cet essai, de refermer l’ouvrage avant la dernière page, où « Eros » nous entraîne dans une sorte de roman dont il serait le personnage principal.

Qui sort vainqueur de cet ouvrage, femme ou homme, les deux ou ni l’un ni l’autre, chacun est libre d’aimer, mais c’est un élément important voire indispensable à notre monde capitaliste.

Pour vous procurer Eros capital : Les lois du marché amoureux de François de Smet, cliquer ICI

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer