Accueil / Réflexions / Encore un faux courriel des impôts

Encore un faux courriel des impôts

Comme tout le monde, je reçois régulièrement des courriels d’escroc tentant de se faire passer pour La Poste, Chronopost, DHL, une banque, la Sécurité sociale et parfois… les impôts.

Certains sont bien faits, et le risque est grand de cliquer sur le lien qui va m’embarquer là où il ne faut surtout pas aller.

Mais, alors celui de ce matin, prétendant venir du site « impot.gouv.fr » est un moment monument de bêtises.

Il est exact, qu’en ce moment, entre les taxes foncières, habitation, les choix pour le prélèvement à la source, nous recevons de vrais courriels des impôts, enfin plus précisément de la DRFIP.

Et un nouveau courriel d’eux, nécessite quelques secondes d’attentions.

Le prétendu expéditeur n’est pas conforme, les courriels ne viennent de « impots.gouv.fr », mais de « drfip.finances.gouv.fr ». Inutile d’aller plus, loin, c’est du phishing.

Mais continuons ! (une copie d’écran du courriel illustre ces quelques lignes)

« Cher (e) Client (e) »… non, nous ne sommes pas des clients des impôts, la DRFIP commence ses courriels, par « Bonjour » ou bien « Madame, Monsieur »,…

Le logo ne correspond pas à ce que l’on peut recevoir.

Le nombre de fautes dans le courriel, en voici quelques-unes :

« dérnierscalculsexercice » en un seul mot, ne voulant pas dire grand-chose, même en séparant les mots.

590.00 et non, en France c’est 590,00 (le séparateur décimal est la virgule pas le point).

Je me demande ce que sont des « jours ouverts ».

Si la DRFIP doit nous rembourser de l’argent, ça arrive, il n’y a pas de formulaire à renseigner. La DRFIP a nos coordonnées bancaires et elle procède directement au virement, sans action de la part du contribuable. La DRFIP avertit de l’envoi d’un virement, c’est tout.

C’est un courriel reçu ce matin, est envoyé depuis des années, il doit certainement piéger encore quelques naïfs.

Une autre forme de phishing qui circule beaucoup, prétend qu’un colis est en attente de livraison et qu’il faut appeler un numéro surtaxé pour le récupérer. Une arnaque, qui coûte quelques euros à celui qui se fait piéger et qui doit rapporter beaucoup, avec la masse des appels, à ceux qui les mettent en plus.

Sans devenir paranoïaque, il faut faire attention aux soi-disant courriels officiels mais comportant des anomalies, des fautes de frappe, qui demandent d’appeler des numéros surtaxés, qui réclament de renseigner des formulaires,…

On ne peut pas empêcher ces courriels d’arriver dans nos boîtes, on doit simplement les jeter pour s’en débarrasser.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.