InfosRéflexions
A la Une

Désertion

Le clown triste Auguste d’Outre Atlantique fait fureur. Il se félicite déjà de penser avoir vaincu le virus si le nombre de morts ne dépasse pas les 100 000.

Pensez-vous qu’à 100 001, il va comprendre qu’il faut qu’il cesse d’exercer u pouvoir dont il n’a pas les moyens ? La Démocratie sous le joug d’un fou est le pire qui peut lui arriver car soit ce dernier prend la porte à son compte, soit il y a un coup d’État.

Mais cela ne s’est vu que sous un régime autoritaire tant les lois, les mœurs, les croyances, les dessous de table sont en vigueur et protègent trop le système.

En parlant d’autoritaire qui autorise tout, certains pays se sont servis d’applications téléphoniques bien servis pour suivre leurs concitoyens sous le prétexte de la santé de tous.

Et bien entendu, cela ne servira jamais à suivre des dissidents du régime.

Ils nous prennent pour des bananes.

Ceci dit, certains en Démocratie réfléchissent à des applis protégeant l’anonymat à tout crin.

Style, vous pourrez voir sur votre écran si vous êtes à portée d’un malade contagieux et vous écartez en conséquence.

Je ne vois pas trop l’intérêt de cette information sinon à faire peur de trouille celui qui devrait vaquer normalement à ses affaires.

Mais, c’est ainsi qu’un opérateur au goût d’agrume peut affirmer, d’après ses relais en borne téléphonique, que 20 % de ses abonnés ont pris la poudre d’escampette pour aller voir ailleurs si le chant du coq ou le tintamarre du clocher d’église est meilleur que le virus qui risque de les entourer à tout jamais.

Imaginez un seul instant, si les conditions d’un état d’urgence devait permettre de lever l’anonymat de cette source..

bizarre, vous avez dit bizarre ? La ministre qui pense travail avait estimé que sa mesure phare de confinement entraînerait 2 millions 2 de chômage partiel.

Or tout compte fait à ce jour, ce sont plus de 3 millions de salariés concernés qui risqueront de progresser.

Y aurait-il du travail au noir dans notre pays ?



Booking.com

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.