Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

Des pays de l’Asie du Sud-Est ne veulent plus être la poubelle du monde occidental

Après la Chine, les Philippines se rebiffent, à Subic Bay, un port situé au nord-ouest de Manille, la capitale des Philippines, un cargo affrété par le gouvernement a chargé 69 conteneurs de déchets canadiens qui auraient été expédiés illégalement dans le pays, il y a des années et que les Philippines leur renvoient.

Ces déchets partis le 31 mai ont été au cœur d’un vif contentieux entre les deux pays, c’est à la suite d’une longue campagne visant à exhorter le Canada à reprendre ces déchets en décomposition, que le président philippin a ordonné le semaine dernière le départ immédiat de cette cargaison pour le Canada.

Il concerne des dizaines de conteneurs envoyés par une société canadienne entre 2013 et 2014, qui étaient étiquètes comme renfermant des déchets recyclables, ce qui n’était pas le cas, d’où ce contentieux violent.

Ce sont 69 conteneurs qui ont été chargés à bord du cargo à Subic Bay, une ancienne base navale américaine, d’où le navire a appareillé pour le Canada.

De son côté, la Malaisie a annoncé il y a quelques jours qu’elle allait retourner 450 tonnes de déchets plastique à plusieurs pays dont l’Australie, le Japon, l’Arabie saoudite et les États-Unis, en disant que la Malaisie « ne sera plus la décharge du monde », son ministre chargé entre autres de l’environnement a ajouté « Nous ne nous laisserons pas intimider par les pays développés. »

La Chine a longtemps accepté les déchets plastiques du monde entier, avant de cesser soudainement l’an passé, citant des préoccupations environnementales.

Plusieurs pays d’Asie du Sud-Est s’étaient alors placés sur le créneau laissé vacant par Pékin, mais sont en train de renoncer, alors que d’énormes quantités de déchets leur ont été expédiées, notamment vers la Malaisie, l’Indonésie ou dans une moindre mesure aux Philippines.

Nous avons vu des villages vierges transformés en décharges en raison d’une masse de cargaisons de déchets venus notamment de la Grande Bretagne et de l’Australie, après l’interdiction chinoise.

Sur les 300 millions de tonnes de plastique produites chaque année, 9 % seulement ont été recyclés, selon les estimations des ONG, le reste finit dans les décharges ou dans les océans, générant une pollution que le monde est incapable de gérer.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer