IdéesRéflexions
A la Une

De retour d’un passé en futur

Et voilà, la vieille lanterne qui veille correctement sur ses administrés en tant que maire, devient vieille litote à vouloir devenir un personnage national.

Il en appelle désormais à la France entière pour exiger l’implantation d’une rétention de sécurité.

Il voudrait même faire comme les abus d’Outre Atlantique, dont on sait bien que les camps sauvages hors loi, n’ont jamais résolu quoique ce soit.

Bizarrement, puisque son choix est de perdre les musulmans, il prend comme autre exemple un petit pays qui ne cherche qu’à s’agrandir sur le dos de ses voisins, dont on connaît bien les services secrets démocratiques.

Mais peut-être recherche-t-il des communautés de voix d’une autre religion pour son seul futur à lui.

En dernière minute, l’homme, pas si fou que cela semble-t-il, aurait été plus modéré dans l’interview d’un autre média.

Selon les marchés, parlez autrement… Dites, vous connaissez des médecins libres ? Car visiblement, ils sont tous sur les plateaux à se contredire au lieu de porter leurs soins aux membres du gouvernement qui en ont bien besoin.

Une première, pour le confinement, est de fermer tous les petits commerces, sauf exception, et laisser la grande distribution rafler encore plus de clientèle qui serait alors perdue.

Mais, à juste titre, les libraires, fermeture administrative oblige, font valoir l’incohérence de ces grandes chaînes de pouvoir eux continuer à vendre ce qu’ils ne peuvent plus faire.

Quelle est la réponse du gouvernement, via l’économie les courageux ? Attendez, je vous donne la réponse logique que tout le monde certainement attendait.

Du genre : « oui, c’est vrai, il y a anomalie, nous déclarons désormais que la culture est essentielle et les libraires peuvent rouvrir ».

Bien sûr dans certaines chaumières cela aurait jasé, on aurait rigolé un bon vieux coup gaulois.

Mais la République était sauvée, on restait gouverné par des gens sérieux.

Las, la réponse est la fermeture des rayons cultures partout dans les grandes surfaces.

Ainsi, champ libre pour l’autre à distance qui va encore collectionner les millions, qui finiront en milliards, sans avoir  payer d’impôts !!!

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.