Accueil / Politique / Curieux, Bernard Tapie referait de la politique

Curieux, Bernard Tapie referait de la politique

lol2112Lorsque j’ai appris que Bernard Tapie envisageait de refaire de la politique, j’ai cru que c’est une blague.

Et puis, l’information a été confirmée directement par l’intéressé, dans le Journal du Dimanche.

Aujourd’hui, je sais bien que Tapie a reçu une très mauvaise nouvelle en étant obligé de rembourser plus de 400 millions d’euros et que ça le pousse – à peut-être – à se changer les idées en cherchant une nouvelle activité, un passe-temps.

Chanteur, il l’a fait en étant jeune, sans grand succès.

Homme d’affaires, peut être n’en a-t-il plus envie ou… je ne sais pas.

Il lui reste la politique, il est connu – en bien ou en mal à la limite peu importe. Dans ce type d’activité, être un illustre inconnu est la pire des choses.

Bien entendu, Bernard Tapie a déjà fait de la politique et tenue tête dans le Sud de la France à Jean-Marie Le Pen.

Lorsque Bernard Tapie dit qu’il a ramené le FN en dessous de la barre des 10 %, je crois qu’il se fait des illusions. Contrairement à sa fille, Jean-Marie Le Pen n’a jamais donné l’image de quelqu’un qui voulait le pouvoir, mais beaucoup plus l’image de quelqu’un qui voulait une tribune pour s’exprimer. Il a – peut être et ce n’est même pas certains – était un élément parmi tant d’autre qui avait fait repasser le FN sous la barre de 10 %.

Mais lorsque l’on lit dans la presse que Bernard Tapie a été Ministre, c’est juste le temps d’arriver et de repartir, en 2 temps. Nommé le 2 avril 1992, Bernard Tapie démissionne le 23 mai après sa mise en examen. Puis de janvier 1993 à mars 1993, où la gauche perd sa majorité au Parlement et François Mitterrand se retrouve en cohabitation avec Édouard Balladur qu’il nomme Premier ministre. Bref, Bernard Tapie n’a pas marqué par sa présence en tant que Ministre.

La situation économique de la France n’est pas porteuse, même si les prévisions pour le début de l’année 2016 semblent indiquer une très légère croissance.

Par ailleurs, les attentats du mois de novembre ont créé une ambiance qui n’est pas propice à la consommation (ce qui est normal) et qui donne un coup de frein à la faible croissance possible. Et puis, l’alerte à la bombe dans un avion Air France le week-end dernier, obligé de se poser d’urgence et d’évacuer ses passagers via les toboggans, n’est pas de nature à calmer la psychose. A priori, ils ont tout de même trouvé dans cet avion un colis suspect avec tout un mécanisme, ce qui montre qu’il est possible (malgré les contrôles) d’embarquer n’importe quoi dans un avion.

Et enfin, il y a le chômage qui est un problème structurel. Les séniors n’ont plus leur place et nombre terminent leur carrière professionnelle dans de mauvaises conditions, soit au chômage, soit sous rémunéré et sous employé. Les jeunes qui n’arrivent pas à décrocher un CDI par suffisamment rémunéré pour leur permettre d’envisager l’avenir.

Alors, lorsque je vois Bernard Tapie arriver avec ses gros sabots, en roulant des mécaniques et en expliquant qu’il a des solutions à tous nos problèmes.

Je me demande si c’est un gag, mais nettement moins drôle que lorsque Coluche avait annoncé se présenter à la présidentielle.

Ou bien, si Bernard Tapie est sérieux. Et là c’est encore plus grave.

Concernant le chômage, lorsqu’il annonce qu’il fera en sorte que tous les jeunes aient un travail et qu’ils devront l’accepter. C’est-il que l’emploi ne se décrète pas, qu’il faut un minimum de croissance (au moins 1,5 %) pour que l’économie, les entreprises créent des emplois. La création d’emploi de manière autoritaire relève de certains régimes politiques que les Français n’accepteront jamais.

Au-delà de son soi-disant retour en politique (qui n’a été qu’un passe-temps parmi tant d’autre pour lui au cours de sa vie), je crois que Bernard Tapie a besoin que l’on parle de lui, d’être invité sur des plateaux de télé, de radio, interviewé par des journaux pour exister.

Mais, je crois qu’il faudrait qu’il se trouve une autre occupation que la politique en France. Je sais bien que nos femmes et hommes politiques actuels ne sont pas tous brillants, mais si Bernard Tapie veut rendre service à la France… qu’il oublie la politique.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.