Accueil / Tests Produits / Croquettes au poulet pour chat proposées par Lily’s Kitchen

Croquettes au poulet pour chat proposées par Lily’s Kitchen

Lily’s Kitchen est une marque anglaise d’aliments pour animaux de compagnies, les chats et les chiens, que je ne connaissais pas.

J’ai demandé à Elliot (notre chat siamois) de tester, de déguster ces aliments. Il a commencé par les croquettes au poulet et avec lui pas de langue de bois, de tests de complaisance, lorsqu’il n’aime pas une marque de croquettes, on le sait tout de suite : il les renifle, puis sans même les goûter, il part en grognant.

Donc, c’était le risque avec les croquettes au poulet de Lily’s Kitchen.

Avant même d’ouvrir le paquet, impossible de le photographier sans avoir la tête d’Elliot dans le champ. À ce moment, je ne savais pas s’il reniflait ce paquet par curiosité ou parce qu’il avait l’impression qu’il y avait un truc bon à manger à l’intérieur.

Gardons le suspense quelques minutes, Lily’s Kitchen indique concevoir les aliments commercialisés avec des ingrédients naturels sous le contrôle de vétérinaires et diététiciens, sans ajout de conservateurs, de colorants ou de saveurs.

Par ailleurs, les ingrédients, végétal et animal, sont bio (comme ils le précisent… dans la mesure du possible).

Concernant les croquettes au poulet, elles contiennent 68 % de poulet (elles en contiennent vraiment, pas seulement du goût poulet), le reste ce sont des œufs (4 %), des pommes de terre, huile de saumon, graine de lin,….

À l’ouverture du sachet, l’odeur est agréable et Elliot ne s’y est pas trompé, il s’est frotté à moi, me faisant comprendre qu’il voulait goûter… et rapidement. Il s’en léchait les babines à l’idée de croquer… quelques croquettes.

Les croquettes sont marron très foncées, de petites tailles, mais suffisamment grandes pour qu’il ne les gobe pas et les écrase correctement avec ses molaires (ça s’entend clairement).

Je ne sais si vous avez déjà essayé de croquer ce type d’aliment, c’est dur… comme de la pierre, les chats ont une puissance dans la mâchoire qui est considérable.

Contrairement à son habitude, je ne lui ai pas mis de croquette dans une de ses gamelles, mais sur une feuille de papier pour que ça ressorte sur la photo.

Il ne sait pas fait prié, et après un très court reniflage, il a commencé à les déguster (Comme tous les chats, Elliot contrôle ce qu’on lui propose de manger).

Passé l’attrait de la nouveauté, j’ai continué les jours suivant à lui servir ces croquettes de chez Lily’s Kitchen. Il m’est arrivé qu’il apprécie un aliment qu’il ne connaît pas, par curiosité, et qu’il refuse de manger dès lendemain. Là, ce n’est pas le cas, lorsque je lui mets 2 ou 3 variétés de croquettes (qu’il connaît), il va en priorité vers les Lily’s Kitchen.

Je ne sais si ces croquettes au poulet plairont à tous les chats, mais Elliot les apprécie et ce n’est pas un client facile, il ne mange pas ce qu’il n’aime pas. Il a du caractère comme tous les chats.

Je lui ferai goûter, prochainement, d’autres variétés de chez Lily’s Kitchen, et on verra s’il aime ou pas.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com