Réflexions

Coucou…

Il avait fait mine de dire qu’il pensait partir pour reprendre ses attributions de maire.

Mais, il avait mine grise et c’était parti de rigolade.

En fait, il nous fait l’économie de son départ.

Comme quoi, le gouvernant n’a rien compris aux manifestants qui attendent d’autres vraies économies qui ne soient pas sur leurs dos.

D’ailleurs, à propos, une qui courre encore ce serait la nouvelle baisse des avantages fiscaux sur liés aux niches fiscales.

Ainsi, cela va se traduite par une perte substantielle des entreprises qui en vivent : petites, elles ont besoin de ces aides car en fait, cela permet de réduire la dépense pour leurs clients sans porter atteinte à leur chiffre d’affaires et, en conséquence à leurs marges déjà bien discrètes pour ce qui concernent les franchisés qui donnent le plus gros à leur maître à penser.

Ceci dit, il faudrait peut-être veiller à bien regarder ce qui se cache derrière tout cela.

Il semblerait que nombre d’entreprises ne se créent que sur le vent des aides qui les porte.

Une passée le bise venue, elle ferme la porte puisque la ventilation extérieure ne fonctionne plus.

Est-il vraiment sain de faire tenir une économie qui prend du poids alors qu’elle n’est pas viable économiquement sur le long terme ? Bien sûr, d’autres y ont pensé, y ont réfléchi, mais c’est toujours l’économie libérale à bas coût et bas prix qui l’emporte au détriment de la population qui veut mieux vivre de son travail du le temps du labeur et de sa retraite cotisée au travail.

Et voici de quoi sont capables ces libéraux quand ils ont la prétention de cogiter : « Les Français sont schizophrènes.

Ils veulent des usines qui embauchent plus, une planète plus propre et des paysans qui vivent de leur travail.

Mais sont-ils prêts à en payer le prix ? » C’est en français dans le texte d’un édito non dirigé ? Jamais la question n’est posée si les vrais riches, à millions d’€ et milliards, sont prêt à céder une petite partie de leur fortune engrangée pour le mieux être de leurs concitoyens…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer