InfosRéflexions
A la Une

Contrairement aux apparences on est

Contrairement à ce que dit la dame parricide aux chats qui aime le clown Auguste triste d’Outre Atlantique au moins aussi outrancier, la France a intérêt à ce que l’adversaire gagne.

En effet, ce dernier a promis de taxer les riches de son pays.

A tel point qu’ils panique menu de penser ne pas pouvoir remplacer la ménagère de belle-maman.

Et comme l’illuminé, qui avait vu venir le coup, a bien baissé la taxation de chez nous pour les seuls vrais riches, la France peut sans honte devenir terre d’asile pour ces futurs exilés politiques.

Sans doute la dame cheffe parricide d’extrême droite qui ne veut plus en dire le nom, en sera-t-elle ravie.

Elle pourrait même servir d’asile à son grand amour de clown puisqu’elle a réussi à faire partir ailleurs son padre… L’on glose souvent sur ces politiques une fois leurs capacités dépassées vont se faire mousser en pantoufles dans les grosses entreprises qui ne demandent qu’à faire appel à leur carnet d’adresses bourrées de données à faire pâlir un roi du marketing.

Il en est de même pour les hauts fonctionnaires et les cadres huppés qui eux font le trajet inverse.

C’est un mélange des genres qui ferait bon d’être s’il n’était pas uniquement composé d’entre-soi pour que les hautes sphères continuent à tourner en carré.

Mais, et c’est l’importance de décortiquer les nouvelles reçues à la va trop vite, il est des sauts d’éléphants intéressants.

Ainsi, un haut d’une grande chambre d’outre Atlantique qui ne l’aimait plus en tant que son président d’élus, était connu pour sa ferveur dans le combat qu’il mené sabre au clair conte la légalisation du cannabis.

Il avait contribué à l’omerta et la propagation de cette prohibition dont personne ne veut retenir son nom.

Or, aujourd’hui, sans doute vexé par des grands électeurs qui ne voulaient plus de lui, s’en est retiré pour arpenter d’autres chemins.

On ne sait si c’est le changement d’air pris au Canada toujours est-il désormais un grand dans cette entreprise ayant quasiment le monopole de la vente légale de cette herbe qu’il conspué auparavant…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.