InfosRéflexions
A la Une

Commerces Amazon

Vous m’avez parlé d’Amazon. Tout de suite, là, j’avais pensé aux fières amazones guerrière n’acceptant pas de se laisser faire.

Mais, mes contemporains m’ont vite rappelé à mon quotidien.

Il y a une chose dont je suis sur c’est l’étrangeté du parallèle que l’on peut faire avec les grandes surfaces d’hier et cette étrangeté venue des cow-boys aujourd’hui.

A chaque, c’est le même plat bourgeois traditionnel trop salé qui nous est (re)servit par les commerçants.

Et tout cela sous l’étendard de l’emploi dont le petit commerce faisait sa tasse de thé.

Et, à chaque fois, l’on peut être étonné du plaisir des maires de recevoir sur sa commune ces établissements tant critiqués alors que pour eux, justement, la création d’emplois valait son pesant de dérogations accordées.

Et à chaque fois, l’on attendait la réaction commune des commerçants qui jamais n’est venue.

D’ailleurs, la surprise a put être l’empressement de certains d’aller faire commerce dans ces désormais temple physique de la consommation de masse.

Et c’est la même chose qui se passe aujourd’hui.

Sur la scène les manifestations de mécontentement demandant le départ du nouveau dieu virtuel de la distribution.

Mais, dans les coulisses, on ne peut que constater que 60 % des revendeurs réunis par cet ogre sont de France.

Autrement dit, ils vivent peu ou prou de cette existence, emplois induis compris.

Et qu’ont fait lesdits commerçants, une fois rentrés chez eux ? Ils ont fait comme d’habitude, ils sont restés petits, à l’ancienne.

Bien sur, de ci de là, des tentatives de se réunir ont été tentées.

Mais, c’est plus que restées au seul niveau de l’association des commerces réunis.

Combien d’entre eux ont-ils compris de l’utilité de l’internet ? Combien parmi ceux-la ont-ils créé leur site ? Combien parmi ces sites, se sont-ils transformés en marchands ? Or, ces petits commerces ont la sympathie de la proximité, de la qualité de service si le sourire ne disparaît pas une fois le seuil de leur pas de porte franchie.

Il n’y a qu’à regarder les résultats cu trop fameux click and collect pour se dire que décidément nos petits n’y comprennent rien aux méthodes de masse anglo-saxonne.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.