AccordsCommuniqués

CLM choisi comme partenaire de l’e-prescription

Cegedim Logiciels Médicaux (CLM), éditeur de logiciels médicaux et société de services destinés aux professionnels de santé, annonce avoir été sélectionné par la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam) pour participer, avec son logiciel Crossway, à l’expérimentation de l’e-prescription.

L’e-prescription ou dématérialisation des ordonnances, mesure inscrite dans la loi de santé, va être expérimentée en 2019 dans trois départements : le Val de Marne (94), la Saône et Loire (71) et le Maine et Loire (49). Déjà partenaire du projet PEM2D avec son logiciel Crossway (voir communiqué du 12 décembre 2017), Cegedim Logiciels Médicaux a été sélectionné pour participer à cette nouvelle étape, visant à préparer la généralisation de l’e-prescription en 2020.

En moyenne, ce sont déjà près de 2 500 prescriptions électroniques de médicaments qui sont transmises chaque mois, depuis le lancement de l’expérimentation PEM2D en octobre 2017. Les données de prescription sont réunies dans un QR code imprimé sur l’ordonnance et ainsi récupérées par le pharmacien au moment de la délivrance.

Faire le lien entre prescription et délivrance

Dans le cadre des chantiers du « virage numérique » en santé, l’Assurance maladie testera un dispositif plus avancé de dématérialisation de l’ordonnance d’ici l’été 2019. Les données de prescription seront enregistrées, via le logiciel du médecin, dans une base de données sécurisée également accessible au pharmacien. L’objectif est de faire le lien entre prescription et délivrance, à la fois pour prévenir les fraudes et pour favoriser la coordination entre professionnels de santé.

 « Faciliter les usages de la santé numérique est au cœur des missions de Cegedim Logiciels Médicaux. L’ergonomie de notre solution Crossway, reconnue par les médecins utilisateurs, se prête au déploiement de la prescription électronique, en tant qu’innovation sécurisant le circuit du médicament en médecine de ville et vecteur d’amélioration de l’observance thérapeutique. Être choisi comme partenaire de cette expérimentation est une reconnaissance de notre expertise. Et le fait que Cegedim travaille à la fois aux côtés des médecins et des pharmaciens représente un atout supplémentaire dans ce projet transversal », déclare Dany Huppenoire, Directeur Général de Cegedim Logiciels Médicaux.

L’expérimentation de l’e-prescription concernera d’abord les médicaments en ville (qui représentent 50% des ordonnances), puis s’élargira aux actes infirmiers et aux analyses biologiques à partir de 2020, ainsi qu’aux actes de kiné en 2021.

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page