Accueil / Réflexions / Chômeurs bénévoles

Chômeurs bénévoles

L’on peut penser ce que l’on veut, mais attaquer physiquement une personne pour le seul prétexte que vous n’êtes pas d’accord avec lui n’est pas digne de se considérer plus digne que lui.

20 millions de bénévoles, dont 21 % ayant moins de 35 ans, correspond à 1 400 000 Emplois temps pleins.

Doit-on continuer à vivre sur ce gratuit connaissant ce que l’on connaît de compliqué pour trouver efficacement un travail dont on peut être digne dès lors que la marque infâme de chômeur traîne sur votre front où Liberté, Égalité et Fraternité ne sont même pas gravés.

Trouvée une bonne pub, léguée par une gaffa qui ne paie pas d’impôts sur nos terres françaises, mais se paye notre tête, qui promet le nirvana de sauvegarde de vos photos sur une vulgaire clé Usb de 500 Go vendue 74€ toutes mouillées.

Moi, je vous en procure pour 50€/pièce avec ma signature d’arnaqueur.

Pour les commandes, me contacter avec votre règlement… Un homme qui se frottait à des collégiennes a été saisi par la patrouille formée à choper ce genre qui n’est pas d’aujourd’hui.

Mais comment savait-il qu’il s’agissait de collégiennes ? Les instances de consommations et celles de la probité des produits d’alimentation vendus se sont bien entendus pour faire porter sur les étiquettes la mention «  à consommer de préférence avant le…» ou « à consommer jusqu’au…».

La première vise à certifier la qualité jusqu’à la date indiquée sans aucun danger si la consommation de fait après coup.

L’autre signale un réel risque si sa dégustation se fait hors limite.

Et voilà, en partie, le grand gaspillage expliqué de produits invendus et jetés.

Or, un belle étude fait valoir que si ces dates étaient reculées d’une seule journée, ce serait 80 000 tonnes de gaspillages évités.

Mais pourquoi porter la question d’une journée alors que, par exemple, chacun sait qu’un yaourt peut se consommer plusieurs jours après la date fatidique…

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.