Techno.
A la Une

Choix d’un appareil photo numérique

CRITERES

A] Qualité d’images :

Elle dépend

            De la résolution de l’appareil exprimée en pixels

            De la taille du capteur

            Du format de l’image

1°) La Résolution

Plus la résolution est importante, plus la définition de l’image sera importante !

Toutefois, il ne faut pas oublier qu’un écran d’ordinateur ne demande, général, pas plus de 1 024*768 pixels soit moins d’1 million de pixels. Mais, 12 millions de pixels permettra d’agrandir sa photo originale au format 68*51 cm !

Si l’on pense avoir vraiment besoin de recadrer sa photo (sorte de zoom numérique) alors, il conviendra de privilégier la résolution.

2°) La taille du capteur

Plus le capteur sera grand, plus la définition de l’image sera belle ; autrement dit, moins de bruit sera visible sur l’image.

Si l’on désire prendre des photos avec une faible luminosité, il conviendra de choisir le capteur le plus grand possible :

(du plus grand au plus petit, la référence 100% étant le capteur argentique 24×36)

APS et 4/3 équipent les systèmes réflex.

2/3, 1/1 ou 8’’, ½ ou 7’’ pour les bridges et compacts.

Bien sur, il existe des format 6*6 et autres. Mais, il faut être riche ou vraiment vouloir casser sa tirelire non trouée pour en acquérir un ; mais attention à la finesse de l’immage accompagnée d’un poids de fichier très volumineux.

3°) Format de limage

Ne pas confondre la taille de l’image qui est la possibilité de sauvegarder sa photo en différentes tailles calculées : largeur x longueur en pixels.

Avec son taux de compression qui  comporte une dégradation de l’image selon le taux de finesse conservé, entraînant une perte plus ou moins sensible des détails de la photo prise.

D’une manière générale, il convient de choisir le taux de compression le plus élevé possible (et même, si la possibilité existe de choisir le format .raw) et de réduire la taille de ‘image en fonction de son utilisation finale, ex : pour internet, ne pas dépasser 1 500 pixels pour le plus grand côté, voir 750 si le cadrage est horizontal. Ce serait dommage d’être obligé d’utiliser les ascenseurs pour visualiser votre œuvre.

B] Contrôle de la mesure dexposition

L’exposition d’une image dépend du couple diaphragme/vitesse de déclenchement de l’appareil.

            Le diaphragme correspond à l’ouverture de l’objectif : plus le chiffre est grand (ex : 11 ou 16), plus l’ouverture est petite; à l’inverse, plus le chiffre est petit (ex : 2 ou 5,6), plus l’ouverture est grande.
Plus l’ouverture est grande plus la lumière passera.

            La vitesse correspond au temps nécessaire pour la prise de la photo une fois appuyé sur le déclencheur : 1/30s est nettement plus long qu’1/1000s et en conséquence, à la vitesse de 1/30s, la lumière entrera beaucoup plus qu’à une vitesse plus élevée.

Il peut être intéressant, de pouvoir corriger les paramètres d’exposition correspondant à une scène. Dans ce cas, il faudra pouvoir agir sur la fonction compensation (ou correction) de l’exposition exprimée en « EV correction ». Ainsi, mettre +2EV reviendra à surexposer l’image par rapport au couple diaph/vitesse préalablement choisi. A l’inverse, – 2EV revient à sous-exposer l’image.

ATTENTION : outre l’exposition, le diaph et la vitesse ont un autre rôle très important dans la réalisation de la photo (cf. § suivants)

            Plus le diaph est petit, plus la profondeur de champ est élevée, c’est-à-dire plus la zone de netteté est importante. A contrario, l’image sera flou.

            Plus la vitesse est grande, plus le mouvement saisi  sera figé. A l’inverse, vous obtiendrez un filé du mouvement.

Cependant, un troisième élément vient s’ajouter au duo. Il est bien pratique en numérique, voire indispensable.

            La Sensibilité du capteur. Elle s’exprime en Iso. Plus son nombre est petit, plus les détails de l’image sont fins. Plus il est élevé, plus apparaît des points lumineux appelés bruit de l’image. Mais, si vous élevez, ou baissez, les Iso, selon les capacités réelles du boîtier, vous pourrez compenser sans les modifier vos choix de vitesse/diap. Voire même, vous pourrez vous passer de lumière pour appareils les plus performants ; au risque cependant d’une perte importante de la qualité d’image.

C] lobjectif

Un appareil photo n’est rien sans un objectif. Les deux caractéristiques les plus importantes sont :

                        La Focale.

                        L’Ouverture (ou diaphragme).

1°) La focale d’un objectif correspond à son angle de vue ; plus elle est petite, plus l’angle de vue est important, plus elle est longue plus l’angle de vue est serré.

Par contre, plus l’angle est important et plus les éléments de la scène prise sont éloignés et la zone de netteté (ou profondeur de champ) important, plus l’angle est serré plus ces éléments sont rapprochés (à partir d’un même point de prise de vue) et la zone de netteté restreinte.

Lorsque la zone de netteté est restreinte, le flou de l’arrière et avant plan est important.

La focale est en outre exprimée en mm.

Si un seul chiffre exprime la focale, nous avons affaire à une focale fixe, c’est-à-dire comportant un seul angle de vue ; ex : 50 mm.

S’il en comporte deux (maximum, d’ailleurs), nous avons affaire à un zoom (ou focale variable); ex : 17-85 mm

Si l’angle de vue est important, il s’agit d’un grand angle ou courte focale, ex : 25 mm.

Si l’angle de vue est restreint il s’agira d’une courte focale ou téléobjectif, ex : 150 mm.

Attention : généralement, une focale est exprimée par rapport au 24×36 mm (ce dernier restant la « norme » en photographie); il faut donc veiller à retraduire (ou convertir) cette focale en fonction du rapport de son capteur numérique, ex : un capteur APS a généralement un rapport de 1/60. En conséquence, une focale de 100 mm correspondra, dans la réalité, à un télé de 160 mm !

Dans la pratique, une focale est choisie en fonction de sujet à prendre :

Paysage, architecture    grand angle

Portrait                        angle « normal »

Animaux sauvages        téléobjectif

Ceci n’est qu’une base car, dans les faits, tout dépendra du type de photo que l’on veut prendre et du sujet : un enfant peut être plus difficile à saisir qu’un animal même sauvage !

                        2°) LOuverture correspond à la quantité de lumière que laissera passer l’objectif à une ouverture F :xx (ex : F 22)

Rappel : plus l’ouverture est petite plus la lumière rentrera et, en conséquence, plus l ’image sera éclairée.
Plus un objectif à une grande ouverture plus il sera considéré comme lumineux et, accessoirement plus cher !

Par ailleurs, seules les focales fixes ont une ouverture stable et une seule, alors qu’un zoom en aura plusieurs (ex pour un zoom 4-5,6) sauf modèles de très haut de gamme…

Par ailleurs, plus l’ouverture est grande plus la profondeur de champ est petite ou autrement dit plus la zone de netteté sera faible et, donc, le flou de l’arrière et avant plan important.

Le choix de l’objectif  dépendra donc des deux critères : zone de netteté et facilité d’approche. Etant bien compris que plus la focale est importante plus difficile sera de faire la mise au point pour une bonne netteté surtout si l’on doit choisir la plus grande ouverture. Bien souvent, il sera nécessaire de caler son appareil sur un support solide – un trépied est le plus efficace mais le plus encombrant – pour éviter le flou de bougé. Par principe, ne descendez jamais votre vitesse en-dessous du centième de votre objectif. Ainsi, si vous êtes à 300 mm, la vitesse minimum obligatoire – sauf sur trépied – sera de 1/300° S.

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page