Accueil / Politique / Cacophonie en tous sens au sujet d’un maillot de bain

Cacophonie en tous sens au sujet d’un maillot de bain

plage2508En partant d’une information qui ne valait même pas un entrefilet dans la presse locale, on est arrivé à une cacophonie totale au niveau du politique.

Tout cela parce que quelques femmes, au courant de l’été, ont été aperçues sur les plages en France, avec un maillot de bain… très couvrant, que l’on nomme le burkini.

Au départ c’était totalement atypique et ça n’aurait été plus loin, si personne n’en avait parlé.

Puis, tout a été amplifié par la tentative de privatisation d’une piscine pour permettre à des femmes de s’y baigner en burkini. Là c’est différent pour des raisons d’hygiène, les vêtements de bains à la piscine doivent être réduits : maillot de bain une ou deux pièces pour les femmes et slip de bain pour les hommes. Le burkini pour les femmes ou les shorts de bain pour les hommes ne sont pas possibles. Il suffisait de l’interdire pour de simple raison d’hygiène, sans parler de religion, ou autre sujet qui fâche.

Et depuis, les interdictions pleuvent aux abords de nombreuses plages en France. Et je suis certains que nombre de femmes qui n’avaient absolument pas l’idée de porter un burkini, le font par simple provocation. Si ça se trouve, aujourd’hui, parmi les femmes venant en burkini sur les plages, certaines ne sont pas de confession musulmane, mais le font juste par provocation, pour braver l’interdit. Pour remettre au goût du jour, le vieux slogan de Mai 68 : « il est interdit, d’interdire ».

Mais, tout cela resterait anecdotique, au niveau des Maires de certaines stations balnéaires, si le politique ne s’en était pas mêlé.

Et là c’est n’importe quoi, ça part dans tous les sens. Chacun a son idée sur la question, il n’y a aucune ligne directrice que soit au sein du PS ou de Les Républicains.

Pour beaucoup les vacances sont déjà terminées, pour les autres le retour n’est pas loin et c’est la rentrée des classes. Les plages vont se vider et les vacanciers restant auront loisir de prendre leurs aises, d’installer leurs transats, leurs parasols, et de se vêtir comme bon leur semble. Le burkini fera partie des vestiges d’un été révolu.

Normalement, de presque nu à habiller, tout est possible sur les plages. Après tout, il n’est pas interdit de s’installer sur la plage en costume cravate et se baigner dans cette tenue.

Le véritable problème est que nos politiques de tous bords, en se focalisant sur le burkini en oublient les vrais problèmes et la vraie vie. En commençant tout simplement par la rentrée des classes tout début septembre et les problèmes de sécurité. Sans oublier le chômage (même s’il se réduit, c’est très lent), le logement, le coût de la vie, les déserts médicaux, les fins de mois difficiles,… tout simplement les vraies préoccupations des gens.

Mais, je ne crois pas que le fait que quelques femmes viennent à la plage en burkini soit un sujet qui devrait occuper à ce point nos politiques. La majorité des gens n’en n’ont que faire. À la limite, ça peut prêter à sourire que voir une femme en burkini, à la plage, sous un soleil de plomb. À la plage, regarde-t-on les gens autour de nous ? Non, chacun vie à sa manière et c’est bien comme cela.

Maintenant, peut-être que nos politiques n’ont aucune idée de la manière de résoudre les vrais problèmes, alors le burkini – pour eux – est un moyen d’exister, de s’exprimer, de parler pour ne rien dire.

Quand je pense qu’en 2017 nous allons devoir élire un nouveau locataire pour 5 ans à l’Élysée, puis les députés qui vont avec.

Le choix risque d’être cornélien.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Un commentaire

  1. Je suis assez d’accord avec votre message.
    De plus, au lieu que des “Politiques” s’engouffrent, tête baissée” dans ces sujets, à mon avis, il est indispensable de créer une commission (une de plus) regroupant des compétences et sensibilités diverses (politiques et religieuses) qui donneraient un avis éclairé et surtout du temps à la réflexion avant que des instances officielles prennent une décision qui soit conforme aux normes de la République Française.
    Enfin, qu’en pense l’Europe ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.