InfosRéflexions
A la Une

Bonjour, veaux, vaches, cochons

Oyé, Oyé, braves gens, tous les départements passent au vert sauf deux perdus en mer.

Finis, d’être obligés de faire les singes en terrasse de rue.

Les trottoirs pourront être libérés pour laisser passer poussettes, fauteuils et papy-mamie allant déambulant sur les pavés accueillants.

Mais attention, le sournois est encore faisant son apparition dans des clusters à rassemblant en sourdine.

Gardez vos distances et les vaches vaqueront librement.

L’économie reprend de plus belle espérant revenir comme avant ; allez mettre veaux et enfants à l’école qui retrouveront leurs enseignants non perdus.

La parole se libère, les réservations hôtelières téléphone n’attendent plus qu’un correspondant en ligne.

N’embrassez pas, ne faites pas d’accolade, sauf à votre pire qui toutefois pourrait bien vous le rendre bien.

La Cee a sorti les clés de son coffre-fort et vidé une partie de son trésor.

Elle veut se refaire en taxant ceux qui jusqu’alors ont échappé au rapt de leur veau d’or.

Si elle tient parole, la gauche de la gauche qui n’est pas à droite a du mouron à se faire pour se réinventer.

C’est semble-t-il décidé, les lignes jaunes qui avaient but transitoire seront marquées au fer blanc de la continuité.

Tout le monde devra laisser place au vélo.

Qu’il fasse beau, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il fasse grêle, les mollets auront le dernier mot.

Vos postérieurs saigneront d’un effort bie compris planétaire.

Si les vieux, les malades, les handicapés ne peuvent rouler à la chaîne, ils continueront le trottoir en veillant à veillant à ne pas perturber les cadres s’en allant joyeusement vers leur destinée.

66 % des locataires souhaitent déménager, le 2/3 des vivants en ville aller en campagne au chant du coq depuis le confinement.

Combien en restera-t-il après le déconfinement intégral ? Lors de combat justifié contre le racisme, des malins pas rigolos du tout ont cru bon de crier leur haine des juifs ; pourquoi ? Parce que ce n’est pas une race ?

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.