InfosRéflexions
A la Une

Bis et repetita le passé revient

Chaque c’est pareil. Chaque année l’on déplore la crue du siècle si ce n’est pas de tous les temps.

Chaque année, une fois passée l’éponge, on pareil.

Il n’y a rien à faire puisque la prochaine sera pour dans vingt ans.

Peut-être même sera-t-elle moins pire.

Alors pourquoi s’en faire ? Pourtant, fou est celui qui ne voit pas que ces phénomènes de dispersion d’eau, autrefois plus sage, sont du à l’œuvre de l’Homme.

Avec un H majuscule car il n’y a aucune raison que la femme s’en sorte.

L’être humain n’a de cesse que de bétonner son sol.

Il le rend ainsi imperméable.

Il n’a de cesse que de vouloir prendre du terrain sur ce qu’il y a de plus naturel, le cours d’eau.

Alors, si l’eau se laisse faire, elle lave son linge sale en famille lorsqu’est déversée la goutte de trop à pleurer.

Pourtant, des expériences ont été faites de ci de là.

Elles prouvent que cela fonctionne sans vraiment gêner le genre humain.

Ainsi cette zone pavillonnaire construire sur d’énormes réservoirs.

Lorsqu’ils sont pleins, ils se déversent dans des bassins de rétention.

Eux même pris à la gorge, ils refoulent dans un cheminement d’égout qui fait retour à la rivière du coin.

L’intérêt c’est qu’entre temps, le lit de l’eau sage a repris son cours normal.

Les résidents sont en sécurité et n’ont plus peur des débordements.

Ailleurs, dans les champs, sont remises les haies pour faire honneur entre les parcelles.

L’idée, bonne d’avant hier, est que la végétation remise absorbe naturellement l’eau.

Et cerise sur le gâteau, la nature reprend ses droits pour nous enchanter de sa vie de tous les jours renaissante.

Ici, il ne faut plus construire, les terres ne peuvent prendre en charge le trop plein d’humains, mais à 2000 mètres c’est bien.

Ainsi, là, l’on crée un parc à jardin et ailleurs les maisons qui font bien.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.