Accueil / Réflexions / Augmentation – en juin 2017 – de la mortalité sur les routes en France

Augmentation – en juin 2017 – de la mortalité sur les routes en France

Il paraît qu’avec les voitures autonomes, il y aura beaucoup moins d’accidents et quasiment plus d’accidents mortels sur les routes. Mais, ce n’est pas demain la veille que tout le parc sera remplacé par des voitures qui ne sont – pour le moment – que confidentielles chez des fabricants comme Telsa et en phase de prototype chez les autres.

Il faut se rendre à l’évidence, pendant encore très longtemps, ce sont des conducteurs humains qui auront le volant.

Et le problème est que l’humain est le maillon faible. Ce n’est pas qu’il est mauvais, bien au contraire, mais :

  • Un rien va le distraire (tel que répondre au téléphone, envoyer ou lire des SMS, consulter Facebook ou autre, et même certains regardent des films en conduisant).
  • Ses capacités à conduire peuvent être altérées (un peu trop d’alcool, de drogues, de médicaments, …)

Seulement voilà, le conducteur se croit dans la toute-puissance, il ne faut pas oublier que pour beaucoup la voiture est encore un objet phallique. Pas question d’adapter sa vitesse aux conditions de circulations ou de météo, le conducteur aurait l’impression d’être castré (et oui son cerveau se trouve sous la ceinture).

Résultat, selon les chiffres publiés par l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière), on est à plus +1,1% de tués sur les routes sur les 12 derniers mois de l’année (soit 40 morts de plus). Et +15,4% de morts de plus en juin 2017 par rapport à juin 2016, 329 morts contre 285. Cette tendance haussière est également constatée sur le deuxième trimestre 2017, comparé à la même période de l’année 2016 : 910 personnes décédées contre 822, soit +10,7%.

Beaucoup ont l’impression dans leur voiture d’être dans quelque chose qui semble solide et stable et bien ça ne l’est pas vraiment le cas. La surface qui touche sol, sous les 4 roues, c’est même pas l’équivalent de 4 petites cartes postales.

Même ceux qui ont des 4×4 géants, ne sont pas plus en sécurité que les autres. En cas de chocs, de perte de contrôle, … l’énergie cinétique doit se dissiper et ce sont les « choses » les plus faibles qui en sortiront les plus « abîmés » … les humains se trouvant dans le véhicule.

D’ailleurs, c’est pour cela que les carrosseries de voitures se déforment au moindre choc, pour dissiper au maximum l’énergie cinétique et protéger – au mieux – les occupants. Car, selon la formule de Lavoisier : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Et si la vitesse était trop importante, la déformation de la carrosserie ne suffira pas.

Tant que les conducteurs n’auront pas conscience de leur fragilité, qu’ils ne sont pas dans la toute-puissance, que ce machin à 4 roues n’est pas un objet phallique, il y aura des accidents et des morts.

On peut lire dans un communiqué publié sur le site ésecurite-routiere.gouc.fr : « Le ministre de l’intérieur a donné des consignes de présence renforcée à l’occasion des chassés-croisés à venir. Pour le prochain week-end, ce sont 14 000 policiers et gendarmes qui procéderont à des contrôles renforcés, portant notamment sur le respect des vitesses autorisées et des distances de sécurité, sur les conditions de chargement, ainsi que sur le respect de l’interdiction du téléphone en conduisant, la distraction au volant ayant causé près de 400 tués sur les routes en 2016. »

C’est bien, mais il ne peut y avoir un policier par voiture. Les conducteurs en pleine puissance, le savent et une fois passé le radar, la patrouille de police, … et bien ils réaccélèrent, téléphonent, font n’importent.

Combien j’en vois – chaque semaine – changer de file de manière intempestive, juste pour aller un peu plus vite.

Mais, le problème est que les accidents ça n’arrive qu’aux autres, ceux qui boivent un peu trop, on prit un de drogue, roulent trop vite, téléphonent, … diront toujours qu’ils connaissent leurs limites et qu’ils n’y aient aucun danger.

Je vais être cynique pour terminer ce papier. Tant que ces cinglés en toute puissance sont seuls dans leur voiture et que leur jour où ils ont un accident ils n’entraînent aucun innocent se trouvant sur leur route … alors tant pour eux … ils ont joué et ils ont perdu.

Ce qui est dramatique, c’est lorsqu’un de ces cinglés de la route tue ou rend infirme des innocents qu’ils s’en sortent – eux – sans une égratignure !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*