Accueil / Tests Produits / Armagnac Duc de Borzac proposé par Marque Repère E.Leclerc

Armagnac Duc de Borzac proposé par Marque Repère E.Leclerc

Je présente rarement des boissons alcoolisées (à consommer avec modération), mais lorsque l’on m’a proposé de tester ou plutôt de déguster un armagnac commercialisé par Marque Repère E.Leclerc, j’ai naturellement accepté.

Il s’agit d’un armagnac V.S.OP. 40 % dans une bouteille de 70 cl, donc un classique dans ce type d’alcool.

V.S.O.P. signifie « Very Superior Old Pale » que l’on pourrait traduire par « qualité supérieur, ancienne et pâle », une dénomination anglo-saxonne standard.

La bouteille, comme on peut le voir sur les photos, est superbe, et le nom sonne bien « Duc de Borzac », je suppose que c’est probablement un nom commercial.

Avant d’ouvrir la bouteille, je me suis demandé quel pouvait être la qualité d’un armagnac qui est commercialisé pour moins de 20 euros (précisément 19,09 euros). Sans tomber dans des produits hors norme, je n’avais jamais vu de bouteilles d’armagnac à moins de 50 euros.

Mais à 20 euros, je m’attendais au pire, un tord-boyaux imbuvable, à utiliser à la limite pour flamber des crêpes.

J’ai accepté le test… alors malgré mes a priori, j’ai procédé à une dégustation à deux, pour un maximum d’objectivité.

La couleur est superbe, un joli miel soutenu. J’ai ouvert la bouteille et servi 2 verres.

Il faut humer l’armagnac avant de le goûter. L’odeur est agréable fruitée et boisée sans aucune agressivité. Un bon point auquel, je ne m’attendais pas.

Et là génial, en bouche, l’armagnac Duc de Borzac est doux, pas agressif du tout (très loin du tord-boyaux que je redoutais), avec un des relents boisés. Un armagnac bien rond en bouche.

Les yeux fermés, sans connaître le prix, j’aurai pensé que c’était un vieil armagnac, un produit de luxe. J’ai une bouteille d’armagnac 1959 (mon année de naissance), il est meilleur que le Duc de Borzac, mais pas fondamentalement.

Promis, en dehors de la bouteille d’armagnac Duc de Borzac, je n’ai pas touché un centime de E.Leclerc pour écrire ces quelques lignes. Cet armagnac est vendu moins de 20 euros, et pourtant il est largement au niveau d’un vieil armagnac.

Si vous aimez l’armagnac (à consommer avec modération), n’hésitez pas un instant à acheter une bouteille de Duc de Borzac, vous ne serez pas déçu. Un alcool que l’on peut offrir sans hésiter et sans se ruiner.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.