Réflexions
A la Une

Allongement de la durée d’exploitation des réacteurs nucléaires

EDF a programmé de prolonger la durée d’exploitation de ses 34 réacteurs nucléaire de 900 mégawatts de 10 ans.

Ces réacteurs ont été conçus à l’origine pour fonctionner durant 40 ans, d’où, à l’occasion des dernières visites décennale, différentes des précédentes, la nécessité de préparer celles-ci de porter leur durée d’exploitation de 40 ans à 50 ans.

Le premier réacteur à subir cette préparation est le réacteur n°1 de la centrale de Tricastin dans le Vaucluse qui devra servir de tête de série à cette révision plus importante que les précédente, car c’est elle qui doit permettre de prolonger leur durée d’exploitation de 10 ans.

Il faut savoir que dans l’intervalle, les normes de sureté ont évolué, en se renforçant considérablement, ce qui ne veut pas dire, selon EDF, que les réacteurs n’étaient pas surs, ils se plient simplement aux nouvelles règles en vigueur, qui intègrent progressivement de nouveaux standards, sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire, l’ASN, édictées depuis la catastrophe de Fukushima.

 La visite recouvre deux étapes, la première consiste dans un check-up complet de l’installation avec le contrôle de l’ensemble des équipements et des circuits et le remplacement de certains matériels, afin de rehausser le niveau de sûreté de l’installation.

La deuxième étape de la visite décennale, dans le cas de Tricastin interviendra dans quelques années, pas avant 2023 où il s’agira alors d’apporter les dernières améliorations, qui représentent environ 20 % du programme, réalisés à la lumière de l’analyse du fonctionnement du réacteur, en accord avec l’ASN.

Le coût de ce « grand carénage » est estimé à 250 millions d’euros par réacteur, une opération jugée rentable par EDF, du fait de la prolongation de la durée d’exploitation des réacteurs, de 10 ans, une prolongation nécessaire tant que l’on ne pourra pas se passer du nucléaire en France, sans se passer du charbon.

Entre temps, plus de 5 000 personnes vont travailler, pendant 5 mois, sur le chantier de Tricastin, des salariés d’EDF et de 120 entreprises sous-traitantes, sous la direction d’un chef de projet, en attendant l’ouverture progressive des autres chantiers.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer