Accueil / Réflexions / AdWords, SEO, autre chose : où est la solution ?

AdWords, SEO, autre chose : où est la solution ?

adwords01AdWords et SEO sont deux approchent différentes mais qui ont le même objectif faire connaître des sites internet pour attitrer des visiteurs.

Et oui, c’est bien gentil de développer un super site, mais encore faut-il que des internautes aient l’idée d’y aller et pour cela il faut qu’ils sachent que le site existe.

Au début d’internet, au milieu des années 1990, il existait des annuaires sur internet, c’était des sites où l’on s’inscrivait volontairement.

La révolution est venue avec le lancement de « Altavista » qui balayait le web pour enrichir son annuaire. C’est ce que font, aujourd’hui, des sites comme Google.

Être inscrits sur Google ou d’autres sites du même type (pour la suite, je vais simplifier et écrire uniquement Google, mais qui ne se limite pas à Google), est une priorité, mais pas n’importe comment. De toutes les manières, si j’ouvre un site internet, assez rapidement Google va me référencer dans sa base de données.

Donc, c’est gagné, je vais avoir des visiteurs ! Oui, quelques-uns et au fil du temps, si le site est convenablement alimenté de nouveaux articles, de nouvelles pages, il plafonnera à quelques centaines de visiteurs par mois et stagnera.

Que se passe-t-il ?

Tout part du comportement des internautes.

Ils ne donnent pas beaucoup de mal pour la rédaction des questions à poser à Google pour trouver le site qui correspond à leurs attentes.

Par ailleurs, lorsque l’on fait une recherche, en saisissant 2 ou 3 mots-clés, il n’est pas rare d’avoir des dizaines ou même des centaines de pages de réponses.

L’internaute va regarder les réponses sur la première page présentée par Google, puis sur la seconde page et à la limite il y ira jeter un coup d’œil sur la 3ème ou peut-être la 4ème, mais pas au-delà.

Tout l’art est de faire en sorte d’être, de préférence, sur la première page.

Pour cela, il faut imaginer les mots-clés que peut utiliser un internaute recherchant ce que l’on propose sur son site. Par exemple, si je vends de voitures, l’internaute, saisira-t-il plutôt : voiture, auto, automobile, bagnole,….

Et pour être sur la première page, il y a 2 solutions.

Une solution rapide et payante, l’achat de « AdWords », on va payer Google pour être en tête de page, sur certains mots-clés. Plus le mot est générique et demandé et plus le budget est important.

Mais attention, cette approche a de sérieuses limites, les internautes savent que les premiers liens proposés par Google, sont des liens payants, qui ne correspondent pas tout à fait à ce qu’il recherche. D’ailleurs ces liens payants sont marqués « Annonce ».

Mais, c’est une approche qui donne des résultats très rapidement, que l’on doit poursuivre tout le temps, dès qu’on l’arrête, dès que l’on ne paye plus,.. on disparaît de la tête de page de Google.

La seconde approche est « SEO » c’est-à-dire « Search Engine Optimization », c’est une approche sur le moyen et le long terme, mais beaucoup plus durable que le AdWords.

Il y a dans les en-têtes des pages, des informations qui ne sont pas visibles, ce que l’on nomme par « META », on va trouver des titres, des mots-clés, des informations spécifiques pour les moteurs de recherche,….

De nombreuses choses complexes et primordiales à optimiser.

Google pour alimenter sa base de données, va utiliser le contenu visible de la page, mais également toute cette partie invisible.

Et l’objectif est de faire en sorte qu’elle soit optimisée pour apparaître en première (où à la limite en seconde page) en fonction de mots-clés que l’on a défini.

Ces sites optimisés apparaîtront après la zone « Annonce », ce n’est pas grave, dans la mesure où les internautes commencent à se méfier de cette première zone payante.

Il faut un peu de patience pour monter dans le classement de Google et avoir un site vivant avec de nombreuses nouveautés publiées au fil des jours. Si le site est fait une fois pour toutes, il a peu de chances d’émerger avec la technique SEO.

Si le site est vivant, une fois dans les premières pages de Google, il devrait y rester durablement, avec les nouvelles pages publiées en bonne position sur le moteur de recherche.

Mais, en dehors de AdWords et SEO, il y a une troisième approche, faire en sorte que d’autres sites internet parlent de votre site internet (en donnant le lien).

Cela a 2 avantages.

Le site sera visible depuis d’autres sites et pourra récolter des visiteurs.

Mais, surtout, plus un site est « référencé » sur d’autres sites et plus Google considérera que sa notoriété est importante et le fera monter dans son classement.

Il faut savoir que l’idéal est de pratiquer les 3 approches, elles ne sont pas en oppositions, bien au contraire.

Tout cela pour vous dire qu’une fois la première phase terminée, à savoir la réalisation et la mise en ligne d’un site internet, la seconde phase, avoir des visiteurs est la plus complexe, que c’est un travail de fourmis et qu’il ne faut pas baisser les bras.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

2 plusieurs commentaires

  1. Bonjour,

    Article intéressant, j’ai néanmoins quelques remarques:

    “les internautes savent que les premiers liens proposés par Google, sont des liens payants”

    “les internautes commencent à se méfier de cette première zone payante”

    Ça reste à voir. D’après une étude récente, 50% des internautes ne font pas la distinction entre le naturel et les résultats Adwords. (https://searchenginewatch.com/2016/04/27/do-50-of-adults-really-not-recognise-ads-in-search-results/) Je ne sais pas si le pourcentage est en baisse ou non mais cela représente une part importante des internautes.

    Les récentes modifications de l’affichage des résultats adwords font que cela n’est pas prêt de changer (annonces adwords plus grandes, passage de l’étiquette jaune “Annonce” en vert etc.).

    “des liens payants, qui ne correspondent pas tout à fait à ce qu’il recherche”

    Là encore les taux de clic et les taux de conversion montrent que c’est loin d’être le cas.

    Bref, je voulais juste nuancer certaines affirmations, Adwords a encore de beaux jours devant lui.

    • Vous avez raisons adwords a encore de beaux jours de lui. Et je crois qu’il est incourtounable pour une opération ponctuelle (annoncer un spectable, une vente spéciale, …). Pur cela SEO est trop lent.

      Mais, dans tous les autres cas, sites sur le long terme, AdWords et SEO ne s’oppose pas mais s’aditionne. Il faut faire appelle à ces 2 approches et la troisième approche, faire en sorte faire parler de son site par d’autres sites).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*