Accueil / Réflexions / Vu de loin

Vu de loin

Il y a des titres qui m’enchantent à la une de ma journée en partance : la France a chaud.

Qu’elle ne s’inquiète pas, elle n’est pas la seule, moi aussi j’ai.

Espérons que l’illuminé, confortablement rafraîchi dans sa belle piscine de bois, comme son langage, pense également à se battre pour obtenir des mesures drastiques pour empêcher le réchauffement de la Terre et les états d’Outre Atlantique de faire n’importe quoi en la matière plutôt que continuer à faire semblant de s’intéresser aux petits soucis de ceux qui voudraient sortir de l’union avec le beurre la crémière, vaches et ferme !

Il est vrai que les français ont des raisons d’être optimistes s’ils ne tiennent pas compte de la stagnation du chômage, de la baisse généralisée des revenus avec, il est vrai, pour corollaire l’enrichissement sans précédent des plus riches qui le sont plus encore, et de la croissance.

Car, leur salaire à eux tout seul va augmenter hypocritement au niveau de l’inflation qui tend à prendre la tangente.

Les retraités devraient également y avoir droit avec un point de moins fautifs qu’ils sont de toujours vouloir exister.

Mais leur optimisme à contre-courant devrait se dissiper vite puisqu’ils estiment qu’il leur faudrait 484€/mois de plus pour vivre correctement.

Et s’ils savaient que la pauvreté est en hausse, sur que leur chagrin reviendrait chaque matin comme une obligation d’aller travailler son quotidien en fournaise.

Pensez 9 millions de pauvres dont 3 d’enfants qui sont autant de bombes à retardement, et même s’ils ne l’étaient pas, est-ce bien humain de préférer les laisser en l’état pour s’occuper d’animaux que certains disent plus humains que les êtres ?

Ces gens ne peuvent plus payer leurs factures qui n’ont rien d’accessoires, ne comprennent rien aux démarches administratives nécessaires à l’obtention de leurs droits et pourtant seulement 53 % osent se retourner vers les associations pour quémander aide minimum vital.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.