Accueil / Politique / Vivement que ça se termine !

Vivement que ça se termine !

Décidément, cette élection présidentielle, cuvée 2017, est de plus en plus calamiteuse. Il n’y en a pas un seul qui sort du lot pour racheter les 11 autres.

Je vais juste passer en revue en revue ceux qui ont des pourcentages dans les sondages supérieurs à 10 % (bien que le résultat des sondages ne valent pas grand-chose).

Dans le désordre…

Jean-Luc Mélenchon, par rapport à 2012 il est méconnaissable, il était agressif (et parfois grossier avec les journalistes), il est devenu tout doux, totalement politiquement correct. Il prend le look du gendre idéal. Il devient un candidat qui a rejoint le système. Après tout, il était dans le système au PS, puis il l’a quitté pour devenir un révolutionnaire et le voilà de retour. Mais c’est facile avec un candidat PS de plus en plus inaudible.

Benoît Hamon, le candidat PS désigné par une élection primaire, donne l’impression de ne pas avoir compris qu’il était le candidat… PS. D’ailleurs, il plonge dans les sondages. Certains disent que c’est l’explosion du PS. Je dirais simplement qu’il n’est pas présent pour cette élection présidentielle.

François Fillon, malgré ses mises en examens multiples, poursuit sa route comme si de rien n’était (ou presque) mais en devenant de plus en plus agressif. On a appris que malgré sa rémunération de plus de 20 000 euros par mois, il ne pouvait pas mettre d’argent de côté. Le pauvre, on va le plaindre. Il est très loin de la réalité de la vie des Français, qui arrivent à mettre de l’argent de côté avec des rémunérations bien moindres. Mais, au fait, François Fillon dit qu’il veut redresser la France, n’était-il pas Premier ministre durant 5 ans, pourquoi n’a-t-il rien fait ?

Marine Le Pen est de plus en plus sur la défensive (et agressive), même au sein du clan Le Pen… rien ne va plus. Après la guerre Le Pen Fille contre Le Pen Père, c’est maintenant une opposition frontale entre Le Pen Tante contre Le Pen Nièce. Comme le dit le dicton « on choisit ses amis et on subit sa famille », je me demande si ce n’est pas une réalité pour Marine Le Pen. Mais, voilà cette nouvelle guerre de famille pourrait faire plonger la candidate dans les sondages.

Emmanuel Macron, le candidat Startup, devient de plus en plus prudent. Il a beau être le plus jeune candidat (39 ans), il me fait penser (par son attitude) à Alain Juppé à quelques semaines de la primaire de la droite et du centre. Il était en tête des sondages et restait d’une prudence absolue pour éviter toute chute. Et que s’est-il passé ? Je ne dis pas que Emmanuel Macron terminera le 23 avril comme Alain Juppé à la primaire. Un candidat qui n’ose pas bouger de peur de reculer, fera-t-il un bon président ?

Le 23 avril, les Français vont s’exprimer, et entre ceux qui n’ont pas encore pris de décision et ce que l’on appelle le « vote caché » (ceux qui vont voter pour l’un des candidats sans l’avouer à personne), qui seront les candidats retenus le soir du dimanche 23 avril 2017 ?

Le seul que j’arrive à éliminer dans cette liste de 5 est Benoît Hamon (sait-on jamais), mais parmi les 4 restants (Mélenchon, Fillon, Le Pen et Macron)… c’est un grand mystère.

Je ne dirais comme Michel Drucker « Vivement Dimanche prochain », mais « Vivement le lundi 8 mai 2017 » pour enfin passer à autre chose.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com